= via ferrata = végétale

Vous grimpez un peu comme des fofolles

certaines d’entre vous jouent les filles de l’air

vertes

brunes

 blondes

  ou rousses

ou rougissantes

vous vous êtes accrochées

à cette = via ferrata = végétale

mais là-haut que trouverez-vous

sinon le ciel indéfini

et ses nuages capricieux

à moins qu’un coup de vent

dans ce chaud mois de novembre

ne vous ramène à la réalité des choses

en bas

la terre

l’humus

l’inhumation

dans le  jour persistant

Via1_DH

Via2_DH

Via3_DH

Via4_DH(Paris, 8 novembre. Cliquer pour agrandir.)

Tagué ,

15 réflexions sur “= via ferrata = végétale

  1. annaj dit :

    Une échelle en pot ? Vous m’en mettrez au moins dix, mon ciel est large

  2. brigetoun dit :

    et pendant ce temps les antennes font des signes à l’avion

  3. Arlette dit :

    Il fallait y penser … les follettes rougissantes à l’assaut des nuages
    Illusion … j’adore

  4. Francesca dit :

    La vigne vierge folle et ce poème qui sent le sapin… merci !

    • @ Francesca : tant que cela n’embaume pas Bercy… 🙂

      • Francesca dit :

        Oups ! J’ai juste pensé que la forme de ton poème vaut celle des calligrammes d’Apollinaire ; si, si !

        @ Francesca : cette forme était non intentionnelle ! Mais l’aiguille de ton commentaire est plaisante… D.H.

  5. Désormière dit :

    En restant les pieds sur terre, on la sent presque, la lavande.

  6. Alex dit :

    « La première via ferrata à vocation touristique est créée par Friedrich Simony au Hoher Dachstein dans les Préalpes autrichiennes en 1843[1],[2]. Après avoir réalisé l’ascension du sommet du Dachstein, il décide d’équiper la voie[2]. L’équipement de la voie est achevé le 27 août 1843[2]. Friedrich Simony réalise la première ascension le 2 septembre 1843[2]. »

    J’aime la vigne vierge qui toujours m’émerveille, surtout dans sa robe aux garances de l’automne.

  7. Anna2B dit :

    Super texte qui semble « aller » de soi en prenant la forme d’un sapin calligramme coiffé (mais pas d’un  » bonnet pointu »..). Je suis toujours émerveillée par les invasions protéiformes de la nature sur les murs, grilles etc… Je photographie ça beaucoup… J’engrange avant l’écriture, peut être..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :