« J’ai une imagination stupéfiée. »

Artaud Ombilic1_DH

Artaud Ombilic2_DH(Cliquer pour agrandir les scans.)

Antonin Artaud, L’Ombilic des Limbes, nrf, Poésie/Gallimard, 1968, Textes de la période surréaliste (pages 176-177).

(lecture par D.H.)

Tagué

20 réflexions sur “« J’ai une imagination stupéfiée. »

  1. nanamarton dit :

    Cela va être un plaisir renouvelé de vous suivre, vous, votre fière bannière et votre imagination stupéfiée !

  2. gballand dit :

     » avoir un cerveau faible d’abord », est la chose la mieux partagée chez nous humains, l’essentiel étant peut-être, après s’être laissé submerger de cette faiblesse, d’y mettre un peu d’ordre 😉

  3. Arlette dit :

    Ecrit ce jour ? il me semble

  4. brigetoun dit :

    émerger avec mon cerveau faible et stupéfié d’un profond sommeil et tomber dans Artaud à travers votre voix qui détaille si bien ses mots
    merci

  5. Alex dit :

    On est dans l’anti « penser donc je suis »…
    Penser,…mais à quoi ? C’est tout le problème.
    Quand j’en ai assez des constructions mentales humaines, je regarde la ligne d’horizon au bord de la mer, sinon le ciel.
    Un instant, le beau absolu pense à ma place.

  6. Anna Debée dit :

    Être faible d’esprit….. Avoir le cerveau faible, le reconnaître. Le courage de cette humilité-là. Qui fait du bien d’ailleurs à ceux dont on a humilié la pensée.. Mais. l’expression sous-jacente qui se glisse immédiatement, s’impose à moi: « j’ai l’esprit tuméfié ».

  7. Francesca dit :

    « …maintenant tout est perspective de désastre » écrivait Pavese dans « Le métier de vivre », peu avant son suicide.
    On n’ira pas jusque là mais quand on y « pense »…Allons, le ciel est magnifique aujourd’hui.

  8. Sorcière dit :

    Une pensée récurrente pour Le Chasse-clou et sa bannière citant Antonin Artaud … « Et tout à coup ce filet d’eau sur un volcan, la chute mince et ralentie de l’esprit ».

    Avec  » … les sommets glaciaires de l’esprit », mon imagination s’est endeuillée.

    Le climat est à l’évidence détraqué.

  9. « Cette sinistre prétention des hommes de vouloir… »
    S’il n’y avait que des hommes de « bonne volonté », cette sinistre prétention serait une chance pour tous les autres. Mais « il y a des montagnes de problèmes » dans notre monde, peut-être parce que la bonne volonté des uns est noyée sous la mauvaise volonté des autres…

  10. @ mchristinegrimard : tout ceci est un embrouillamini de causes politiques, sociales, économiques et psychologiques. Mais comment exonérer de toute responsabilité ces terroristes ?
    Merci d’être passée ici. 🙂

  11. Zoë Lucider dit :

    Ce n’est pas facile le « lâcher prise », accepter de ne pas tout comprendre, tout savoir, tout vouloir, tout pouvoir…

    • @ Zoë : les « intellectuels » qui nous expliquent toutes les causes ( a France comme ex-puissance coloniale « récolte ce qu’elle a semé », la misère sociale est le « terreau du terrorisme »…), comme si on ignorait qu’un nombre de facteurs se conjuguent pour mener à ces actes barbares, semblent finalement absoudre l’innommable.
      On espère qu’ils n’ont personne parmi leurs proches qui aient été victimes de cette barbarie.
      Oui, on pense aussi aux populations civiles de Syrie sous les bombardements « alliés » et au dictateur de ce pays qui vint assister à Paris, à l’époque de Sarkozy, au défilé du 14 juillet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :