De la musique après toute chose

Le concert était intitulé Grand soir Aperghis, avec l’Ensemble intercontemporain dirigé impeccablement par Baldur Brönnimann.

Le changement, c’est maintenant : deux portiques détecteurs d’objets métalliques, vendredi 4 décembre, sont désormais installés à l’entrée de la Philharmonie 2 (ex-Cité de la musique), ça sonne sans que l’on sache si c’est une œuvre de Pierre Schaeffer ou de François Bayle – on le reconnaît, là-bas – et il faut patienter dans la file d’attente (file d’attentat ?).

Et puis : de la musique après toute chose.

– Pierre Boulez (1925) : Sonatine, pour flûte et piano (1946), environ 12 minutes ;

– Januibe Tejera (1979) : Flashfordward I, pour seize instrumentistes (20012-2015), environ 15 minutes ;

Georges Aperghis (1945), Champ-Contrechamp, pour piano et ensemble (2010), environ 15 minutes ;

* entracte surprise (une œuvre de Xenakis pour percussion), en dehors de la salle, sous la voûte.

– Aurélio Edler-Copes (1976) : Como el Aire, pour ensemble (2007), environ 10 minutes ;

– Helmut Lachenmann (1935), Pression, pour violoncelle (1969), environ 7 minutes ;

– Luciano Berio (1925-2003), Calmo, pour mezzo-soprano et vingt-deux instruments (1974, révision 1989), environ 20 minutes ;

* entracte surprise (une œuvre d’Aperghis), en dehors de la salle, sous la voûte.

– Georges Aperghis, Contretemps, pour soprano et ensemble, environ 30 minutes.

Joie alors (qu’elle demeure !) de se laisser transporter vers d’autres horizons, d’ouvrir les oreilles à des musiques dépassant le quotidien (sauf quelques « mitraillades » chez Januibe Tejera), de s’envoler sur des tapis sans franges et sans frontières, d’être assis tranquillement au milieu d’auditeurs inconnus (personne ne toussait) mais comme proches et familiers dans le partage d’un soir éloigné, enfin, de l’aveuglement et de l’assourdissement barbaresques.

Ce concert sera diffusé le 28 décembre 2015 à 20h sur France Musique.

Aperghis1_DH(Baldur Brönnimann, Georges Aperghis, Dimitri Vassilakis, pianiste.)

Aperghis2_DH(Donatienne Michel-Dansac, mezzo-soprano solo, Baldur Brönnimann.)

Aperghis3_DH(Donatienne Michel-Dansac, Georges Aperghis, Baldur Brönnimann.)

Aperghis4_DH

Aperghis5_DH(Toutes les photos sont agrandissables.)

(Georges Aperghis, Tourbillons)

______________________

Dimanche soir, après 20 heures, on a pu entendre – et non écouter – un autre genre de musique : le violoncelle des abstentionnistes et la grosse caisse des apprentis sorciers portant les habits rapiécés du fascisme nouveau (FN).

(André Dassary, Maréchal, nous voilà !)

Tagué , , , ,

28 réflexions sur “De la musique après toute chose

  1. brigetoun dit :

    oh que oui !
    d’autres horizons (d’autant que Berio, Lachemann, Aperghis… beaux horizons vers lesquels aller se fondre)

  2. Alex dit :

    Chez nous, il n’y a jamais eu que la moitié des citoyens qui vont voter. Dans d’autres pays, encore moins. S’intéresser à la politique suppose déjà des conditions.

  3. Sorcière dit :

    Ca va peut-être siffler dans les oreilles de nos élites technocrates Européennes …

  4. alainlecomte dit :

    Merci pour le morceau (très drôle) d’Asperghis! et merci aussi pour le rappel de… « Maréchal, nous voilà »… moins drôle (mais qui a l’air de plaire à quelques uns – unes quand même puisqu’on peut y voir de quoi « siffler dans les oreilles de nos élites technocrates Européennes »….)

    • Sorcière dit :

      @alainlecomte
      Je déteste le bruit des bottes contrairement à ce que vous imaginez mais l’UE semble avoir un problème d’audition, non ?

  5. les Caphys dit :

    atterrés mais lucides ce matin. Tout ça était tellement prévisible

  6. @ Calypso : elle surfe sur la vague, mais sa planche risque d’être savonnée, un jour… (pas entendue).

  7. Francesca dit :

    Après un après-midi artistico-llttéraire à l’auditorium de la Halle Saint Pierre pour la sortie chez Encre Marine du beau livre d’Anne Gorouben « Mon Kafka », j’ai voté « utile », appris le taux d’abstentions et quelques résultats, entendu quelques discours…
    Objectif : acheter Le Monde et n’y trouver sans doute aucune analyse vraiment pertinente.

    • Calypso dit :

      @ Francesca : l’éditorial de dernière minute de Jérôme Fenoglio, directeur du « Monde », n’a sans doute eu aucun impact sur ses lecteurs abreuvés ces dernières années (comme ceux du « Point » ou de « Valeurs actuelles ») d’articles renforçant chaque semaine le « Hollande bashing » amorcé dès l’élection de François Hollande. Ceux de F. Fressoz étaient particulièrement gratinés…

  8. @ Francesca : le lien mis plus haut sous « après 20 heures » (mini-édito de Laurent Joffrin dans « Libé » hier soir) devrait te suffire.

    Il n’y a pas à tergiverser ni à transiger (comme déjà au premier tour les écolos ou supporters du FG auraient dû jouer franc-jeu plutôt que de vouloir « marquer leur différence » : il ne faut pas se tromper d’ennemi, camarades !)

  9. Anna Debée dit :

    Du plomb dans l’aile de la colombe..

  10. Kania-info dit :

    A reblogué ceci sur Kania-Info .

  11. Bravo pour FN = Fascisme Nouveau, bien vu… à combattre à donf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :