Pales d’un soir

Hélico 16.12.15_DH(Hôpital Henri-Mondor, 16 décembre. Cliquer pour agrandir la photo.)

On sortait de la fac où s’était déroulée la soutenance de thèse d’un ami médecin, le champagne avait coulé dans nos flûtes, après les félicitations du jury, dehors la nuit était déjà tombée, et lui, petit insecte fragile, il attendait sans doute de décoller, appelé sur le lieu d’un accident grave. Il faisait son boulot de garde, patiemment, discrètement, avant que l’équipe d’urgence le rejoigne, que le rotor se mette alors à tourner, que les pales d’un soir brassent l’air de leurs lames coupantes et volontaires, et puis il s’élancerait au-dessus des voitures du parking, des maisons, du périphérique peut-être – une fille en moto se serait fait renverser par une voiture aveugle – puis il atterrirait au beau milieu de la circulation, les soins vitaux avaient déjà pu être donnés par les pompiers à la blessée et traumatisée, on lui avait enlevé son casque avec délicatesse, et tout de suite après il repartirait dans les airs nocturnes et peut-être menaçants, à une vitesse non contrôlée par des robots marron et jaune de plus en plus petits, et rejoindrait enfin la plateforme de l’hôpital, il se poserait en douceur, des brancardiers prendraient l’accidentée en charge, direction « le bloc », le pilote de l’hélico éteindrait le moteur et toutes les lumières de l’appareil, les choses étaient rentrées apparemment dans l’ordre, une petite libellule veillait à nouveau sur la ville, silencieusement.

(The Modern Jazz Quartet, Angel Eyes)

Tagué ,

20 réflexions sur “Pales d’un soir

  1. brigetoun dit :

    oh le bel hommage ! même si pour cela il a fallu quine fille se fasse renverser avec sa moto 🙂

  2. Bravo au travail des hospitaliers !

  3. @ mchristinegrimard : surtout vu les réformes en cours… (mais là c’était aussi pour le simple plaisir de la photo nocturne).

  4. Arlette dit :

    Encore une coïncidence !!! cela me trouble toujours tel un réseau de connexions

    Hier un de ces énorme insectes !! (même réflexion) rasait assez bas les toits, bourdonnant vers une urgence et son vol était libellule fluide vers le secours attendu
    Alors que ce n’est pas son parcours à part les VIP !!!

  5. @ Arlette : les libellules sont parfois fantasques !

  6. nanamarton dit :

    Pales d’un soir, espoir !

  7. Anna2B dit :

    J’aime beaucoup ce texte, vol partagé en lecture, nous sommes dans ce mouvement même, de détermination, de délicatesse. Quelque chose un peu de Saint-Exupéry.

  8. Sorcière dit :

    Il y a aussi une libellule avec des ailes de lumière sur cette jolie photo !

  9. @ Sorcière : oui, on a tendance à l’oublier (peut-être une infirmière ?).

  10. Dom A. dit :

    L’hélicoptère se marie bien avec le champagne ! (surtout pour enlever la mariée)

  11. Alex dit :

    J’espère qu’il n’avait pas bu trop de champagne, pour aller soigner les blessés…
    Un métier, médecin, ou on ne peut pas compter les heures.
    Où la vie privée devient bien difficile…

  12. PdB dit :

    Merci pour le MJQ et ces yeux d’ange magnifiques (pales et ailes de concert…)

  13. Francesca dit :

    Toujours très impressionnants ces envols d’hélicoptères en route pour des sauvetages d’urgence…
    @Dom A; ou pour emporter le papa et la marraine de Peau d’Âne (Delphine Seyrig radieuse)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :