Varda (en pastilles) à Cuba [2/2]

Ces « pastilles » Varda (blague inévitable) possèdent le charme de l’ancien, elles sont toutes en noir et blanc, mais le soleil irradie, la danse explose, l’avenir paraît radieux. Le « mitraillage » qu’effectue la photographe et cinéaste est comme l’envie démultipliée et jamais satisfaite de fixer pour la mémoire et l’Histoire une expérience communiste qui se déroule ailleurs qu’en France, une sorte de pays de Cocagne – même vu aussi avec un esprit critique – et qui représenterait sans doute un côté du paradis politique.

En mai 1964, Agnès Varda, après avoir filmé aussi ses propres photos et ajouté un commentaire (avec son parfum délicieusement rétro) lu par Michel Piccoli et elle-même, reçut le prix du film documentaire au festival de Venise pour Salut Les Cubains (cliquer sur le lien afin de le découvrir !), diffusé en boucle dans la grande salle de l’exposition.

Il suffit alors de s’asseoir sur le banc (il n’y avait personne quand j’ai commencé à parcourir le lieu, mais c’était juste à onze heures et quelques minutes, au moment de l’ouverture) et de regarder, comme dans un miroir grossissant, les images sur l’écran redoublant celles qui figurent sur les cimaises rouges et dont il est le lieu d’aboutissement géométrique en même temps que l’acmé rétroactive.

Varda11_DH

Varda12_DH

Varda13_DH

Varda14_DH

Varda15_DH

Varda16_DH

Varda17_DH

Varda18_DH

Varda19_DH

Varda20_DH(Toutes ces photos peuvent être agrandies.)

(Buena Vista Social Club, Chan Chan)

[ ☛FIN ]

Tagué , , , ,

20 réflexions sur “Varda (en pastilles) à Cuba [2/2]

  1. brigetoun dit :

    un très beau moment
    une belle note de couleur finale
    et l’entrain du Buena Vista Social Club – tonique

  2. @ brigetoun : une belle expo que l’on peut embrasser (d’un seul regard)…

  3. gballand dit :

    Un beau voyage. Merci pour le lien vers de documentaire passionnant. Cuba comme on ne la présente plus 😉

  4. pascale dit :

    Des pastilles très efficaces pour le coeur … grand merci à vous.

  5. @ pascale : ne pas broncher !

  6. Calypso dit :

    Dernière image (non cubaine) : l’ « installation » (un genre qui, à défaut d’inventivité, fait fureur dans le business muséal) sur fond de sous-sol LeWitt pompidolien devrait satisfaire les exigences du public intéressé par ce genre de production(s).

    • @ Calypso : cette « installation » involontaire serait signée D.H. (on cherche en vain qui serait cet « artiste » inconnu : si vous avez un tuyau..).

    • Alex dit :

      @ Calypso : les musées suppriment même des salles entières de tableaux pour pouvoir caser les installations…gigantesques… qui étant des œuvres à 3 dimensions, font partie de l’architecture, et sont à héberger ailleurs que dans des lieux réservés aux œuvres à 2 dimensions.

      Ainsi celui qui vient spécialement de l’étranger ou de la province pour voir des tableaux de maître, reste sur sa faim.

      • @ Alex : il suffit que le visiteur – même venu « spécialement de l’étranger ou de la province » (un béotien, quoi !) – se renseigne auparavant chinois : ainsi de l’expo actuelle, au Centre Pompidou, d’Anselm Kieffer où « installations » imposantes et tableaux moins imposés (quoique…) se mêlent joyeusement.

  7. Alex dit :

    Redécouvrir Cuba. Et les cigares ! Qui malgré les conflits politiques et les embargos, ce sont mystérieusement bien vendus à travers le monde !

  8. PdB dit :

    faut y aller (de 5 à 7 ?) avant le 30 janvier, donc… (merci pour le film..!!)

  9. J’aime beaucoup le regard qu’Agnès Varda pose sur le monde en général, même si celui-ci est resté figé dans le temps… Son sourire de petite fille et sa voix malicieuse sont des pastilles de jouvence !

    • @ mchristinegrimard : On l’aperçois un bref instant au début de son film, au milieu de la petite manif musicale..
      C’est vrai qu’elle a gardé la même voix et la même « jouvence »…

  10. Arlette A dit :

    Images qui renvoient à ce livre de Tom Wolfe . ».Miami Beach » je crois ou approchant , ne sais plus

  11. Je crois bien que je vais y retourner (et cette deuxième fois résisterai-je au catalogue ?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :