Archives du 23/01/2016

Et Malherbe (un autre jour) revint

Malherbe 19.1.16_DH(photo prise le 19 janvier à 15:19 près de Ris-Orangis)

Il s’était garé sur l’emplacement encastré sur le côté de la chaussée, je l’avais vu de loin, j’ai arrêté ma voiture juste derrière son camion. Ce n’est pas la première fois que j’aperçois ce nom (en dehors des anthologies de la littérature) et je le trouve toujours plaisant.

Quand je tape le nom de Malherbe sur Google, j’aboutis à ce site où je lis, entre autres :

– « Il prête également son inspiration à des hauts personnages lui demandant de chanter leurs mamours. (sic) »

– « Pourtant, de nombreuses lettres, ainsi que le chagrin après la mort de son dernier fil (sic), témoignent de sa sensibilité4. »

Le « sérieux »  de Wikipédia, qui fête son quinzième anniversaire, s’accorde mal à ce poète qui semblait plutôt à cheval sur la langue française.

Le conducteur du poids-lourd Malherbe s’en soucie-t-il comme de sa première chemise et sait-il même que le nom de son entreprise correspond peut-être à un lointain descendant de celui dont Boileau chanta la louange ?

Mais lui, il possède un nombre imposant de chevaux sous le capot. Il repartira bientôt en écoutant RTL – ou, pourquoi pas ?, France Musique – dans sa cabine.

(Bill Evans Trio, Waltz for Debby, take 2, 1961. Merci à Jean-Pierre Coste pour sa suggestion !)

Tagué , , , , ,