Retour un peu tatillon à Châtillon (92)

J’avais pris aussi quelques photos, le 11 février, à Châtillon (92) : je m’étonnais de tous ces noms de rues à consonance de gauche (y compris celui sur le ticket du café invitant à la grande évasion).

Les voici, dans l’ordre chronologique d’un jour où le ciel était bleu, doux, légèrement givré et où un type se déplaçait sur ce genre d’autogyre que l’on rencontre de plus en plus souvent sur les trottoirs – il n’y a pas encore de permis de conduire imposé.

tât1_DH

tât2_DH

tât3_DH

tât4_DH

tât5_DH

tât6_DH

tât7_DH

tât8_DH

tât10_DH

tât11_DH(toutes les photos sont agrandissables.)

(Paul Desmond, Skylark)

Tagué , ,

20 réflexions sur “Retour un peu tatillon à Châtillon (92)

  1. brigetoun dit :

    non, mais parfois on ne détesterait pas, au moins pour les gens sur roues, quelles qu’elles soient, pour pouvoir encore marcher en rêvant

  2. lanlanhue dit :

    immersion ambiance des lieux

  3. Merci pour la balade et la ballade, un peu de douceur pour commencer le jour est la bienvenue 🙂

  4. nanamarton dit :

    Paul Desmond va bien avec ce « ciel bleu, doux, légèrement givré »…

  5. Francesca dit :

    Plaisir d’écouter, tout en écrivant à côté d’un café matinal, devant ma fenêtre toute grise…

  6. Alex dit :

    J’aime ces pavillons de banlieue de Châtillon, toute une époque où l’on travaillait pour avoir aussi un bas de laine, ils représentent les économies de toute une vie…

  7. Alex dit :

    Je me souviens, étant enfant, j’entendais dire, « il a son pavillon », « il va faire construire son pavillon », sur un certain ton, c’était comme une espèce de titre de gloire…

  8. Calypso dit :

    En voyant ces images (sélectionnées par l’objectif et le subjectif) d’une banlieue qui s’effiloche, je repense toujours aux « Dimanches de Ville-d’Avray » vu il y a bien longtemps et jamais revu depuis. Autre chose : même à Châtillon, Gabriel Péri ne prend qu’un « R » (cf. le ticket de caisse de « l’Evasion », hier)…

  9. @ Calypso : le film de Serge Bourguignon reste imprimé dans notre mémoire.

    Quant au ticket filmé sur le « post » d’hier, il y avait certes… péril en la demeure, mais je n’ai pas douté qu’un œil exercé ne cligne sur cette offense !
    Il est vrai qu’avec la réforme de l’orthographe – qu’Hélène Carrère n’endosse pas… – tout semblerait permis (d’écrire) ! 🙂

  10. Arlette A dit :

    La maison a des lunettes de soleil sur ses gros yeux …j’ai toujours trouvé des yeux aux maisons! C’est grave Docteur ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :