But, do you Caire ? [18]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur.)

Apprenant hier matin les événements tragiques de Bruxelles, je me suis dit que nos amis les Belges manquaient, eux aussi, de baraka.

Le terrorisme est un cancer pour la démocratie. Les attentats revendiqués par Daesh deviennent la ponctuation mortifère des jours.

Il ne suffira pas d’installer des portiques de détection d’objets métalliques et des scanners à l’entrée même des aéroports, des gares, des métros, des salles de spectacle, des grands magasins, des cafés (et un jour des trottoirs ?), pour éviter que des malades mentaux fanatisés exercent leurs visées assassines.

Ci-dessous, quelques photos prises sur le chemin du Lycée français du Caire où je suis allé plusieurs fois le matin, en tant qu’accompagnateur de mon épouse, dans un luxueux 4 x 4 Toyota ; en fin d’après-midi nous rentrions en taxi, nettement moins confortable mais aussi sûr dans la conduite déjantée de tel ou tel chauffeur de la capitale égyptienne.

Baraka1_DH

Baraka2_DH

Baraka3_DH

Baraka4_DH

Baraka5_DH

Baraka6_DH

Baraka7_DH

Baraka8_DH

Baraka9_DH

Baraka10_DH

Baraka11_DH

Baraka12_DH(Cliquer pour agrandir les photos.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

29 réflexions sur “But, do you Caire ? [18]

  1. Croyons à notre baraka, sous un ciel pareil, elle ne peut que nous sourire.

  2. brigetoun dit :

    de toute façon il n’y a qu’elle (bon et puis tout de même un peu de renseignements échangés entre gouvernements) qui puisse nous permettre d’être sauvegardés
    joli nom cette eau – et oui il en faut je crois déjà un peu pour la conduite dans le Caire

  3. Phil dit :

    D’après témoignages d’amis qui vivent au Caire Il parait qu’avant les risques d’attentats le car jacking constitue un danger quotidien « banal et sans bruit » qui préoccupe beaucoup parce que des gens sont capables de tout pour piquer un 4×4. Monde de gens rendus dingues par le monde à moins que ça ne soit l’inverse, on aimerait comprendre.

    • @ Phil : il vaut mieux se faire prendre un 4 x 4 que la vie.

      • Phil dit :

        Ce que je voulais tenter de dire c’est qu’il existe une atmosphère générale de violence au quotidien dont les attentats ne sont qu’une forme même si elle est la plus extrême et extrêmement dégueulasse.
        Ce n’est pas que des individus qu’il faut soigner, c’est aussi et surtout notre politique et notre rapport au monde : vendre des armes aux soutiens objectifs du terrorisme n’est pas un cercle vertueux. Imaginons un Président qui s’appellerait, au bas mot, Barraka. Rêvons.

        @ Phil : Je vous laisse rêver à ce « cercle vertueux » et au président idéal. Quand vous l’aurez trouvé, faites-le moi savoir ! D.H.

  4. gballand dit :

    Il y a bien longtemps que je n’avais plus entendu ce mot : baraka.
    Le « cancer » nous ronge et hélas, il est plus facile de fanatiser les personnes « frustrées à l’extrême », que de les conduire sur un autre chemin…

  5. Francesca dit :

    Merci à Phil qui exprime mon sentiment sur le sujet…
    Je suis perplexe devant ce « parfois » aux pattes coupées de la 4ème photo… ?

    • Phil dit :

      C’est peut-être que contrairement à ceux qui ne doutent de rien et pour lesquels tout est simple (monde exclusivement binaire ou il suffirait d’éliminer l’ombre pour faire la lumière) je mesure la gravité de mes erreurs (on vote pour qui et quoi, et pourquoi ? Pourquoi faire ce choix plutôt qu’un autre en conscience ou pas et pourquoi tout compte fait nous avons peur, de quoi et de qui et avec les consé quences que nous savons) . On pense faire bien et c’est le mal en conclusion, on fait mal et c’est un bien si on laisse le temps faire son oeuvre et régler les additions : quel paradoxe et leçons de l’Histoire! Mais surtout il y a quelque chose de pas nouveau du tout : c’est de savoir qui conditionne les ennemis qu’on nous fabrique sur mesure et dont la République pour ne citer qu’elle , depuis toujours a besoin pour éviter une guerre civile toujours larvée. L’inconscient collectif , l’histoire fabrique des monstres qui s’inscrivent dans la réalité parce que aussi horrible que cela puisse être, comme dans les contes pour enfants ou le mal est clairement désigné et vaincu, nous en avons besoin. Sauf que là nous ne sommes plus dans des contes pour enfants mais dans l’enfer d’une réalité brutale qui est le quotidien d’une grande partie des peuples du moyen-Orient. Cette conscience là est acquise.

    • @ Francesca : il s’agit d’un magasin, au nom français, qui se trouve dans le quartier de Maadi (agrandir la photo !), j’ai aimé l’exotisme de sa pub à cet endroit. 🙂

      • Francesca dit :

        J’avais agrandi sans que cela m’éclaire, mais en effet on apprécie cet exotisme ; tout relatif puisque tout est en anglais hormis l’en-tête, comme bien souvent ici aussi…

        @ Francesca : Tout le monde ou presque parle anglais en Égypte (sauf au lycée français)… 🙂 D.H.

  6. Anna2B dit :

    La colombe était en noir et a perdu la tête.

  7. Phil dit :

    @dh les croyants sous toutes leurs formes qui ne doutent pas sont par essence intolérants et susceptibles de radicalité. Il faut toujours laisser place au doute raisonnable ce qui signifie se situer en amont d’un simple état descriptif d’une situation donnée à un instant T figé. Si la radicalité entraine la radicalité alors le combat et ses valeurs de tolérance et d’humanité sont mises au rebut. La guerre est parfois nécessaire mais les causes qui la déterminent ne le sont pas, ne sont pas forcément justes si on vient bien se donner la peine de les creuser un peu. L’emprise du wanabisme dans une parti du monde musulman n’est pas le fait du hasard, loin s’en faut. Pour finir cela ne signifie pas la moindre tolérance avec les criminels dans l’immédiat, mais il serait plus intelligent d’arrêter de pomper le carburant alimentant le moteur de la barbarie. Des choix alternatifs existent.

  8. Alex dit :

    Le gouvernement égyptien a tout de suite condamné officiellement les attentats de Bruxelles.

  9. Alex dit :

    @ Phil : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, – et les mots pour le dire arrivent aisément. » Boileau, Art Poétique.

    • Phil dit :

      Pour dire vite sur la querelle des Anciens et des Modernes, le conservateur et le progressiste. Si tout ce qui a été dit et conservé au formol reste indépassable, enfilons des toges et marchons dans l’ombre sous le parapluie des Maîtres en répétant des formules. 😉

  10. Dom A. dit :

    En tout cas les casseurs de carreaux ont un certain talent, et s’ils donnent du fil à retordre c’est à la poésie.
    (j’ai « bippé » ce matin en sortant de la FNAC, aussitôt j’ai marqué l’arrêt comme un setter dans l’attente de la palpation — réflexe patriotique — hélas rien pour me récompenser, qu’un geste de la main du Cerbère m’intimant l’ordre de sortir.)

    • @ Dom A. (photo envoyée du Caire en #ouphopo) : oui, un artiste du lancer de disque !
      Maintenant, l’existence se passera sous des portiques… « Veuillez prouver que vous n’êtes pas un terroriste », nouvelle formule à attendre peut-être aussi sur certains blogs !

      • Phil dit :

        Je profite du portique pour saluer l’esprit d’ouverture et de liberté qui dominent votre blog. Même si j’ai tort sur le fond pour ce qui me concerne, ce principe participe à la tolérance et à la concorde sur des sujets graves. Merci.

  11. @ Phil : je ne vois pas sur quel « fond » vous avez tort… Peut-être n’ai-je pas toujours bien suivi les méandres de votre pensée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :