But, do you Caire ? [30]

Visite muséale (6)

Quand nous redescendons des hauteurs du musée, tout est redevenu plus rétréci. La femme de ménage semble balayer aussi les visiteurs parsemés.

Dehors, toujours le grand soleil et ces automitrailleuses à l’entrée : j’ai l’impression, à distance, qu’il manque un char guerrier mais gracile de l’Égypte antique.

Impossible, hélas, de trouver à manger quelque part (vendredi, c’est comme un dimanche, tout est fermé), le grand restaurant sous son auvent de bois est désert, nous prenons alors un taxi et nous laissons diriger vers deux mosquées que nous avons choisi de découvrir, puisque c’est notre dernier jour de liberté avant le retour, samedi 12 mars, vers la France.

L’immense place Tahrir, derrière nous, ressemble à une aire abandonnée, où ne se font plus entendre ni slogans, ni revendications, ni manifestations, ni cris d’espoir et de futur, comme si elle appartenait, elle aussi, à une vue panoramique désormais muséale.

muséal61_DH

muséal62_DH

muséal63_DH

muséal64_DH

muséal65_DH

muséal66_DH

muséal67_DH

muséal68_DH

muséal69_DH

muséal70_DH

muséal71_DH

muséal72_DH(cliquer pour agrandir les photos.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , ,

18 réflexions sur “But, do you Caire ? [30]

  1. brigetoun dit :

    un texte qui sent la proximité de la fin, avec une petite mélancolie souriante (comme cela que l’ai senti)

  2. Le scribe aux yeux suppliants semble avoir emprunté vos jambes, peut-être aurait-il envie de vous suivre pour découvrir ce qu’est devenu son pays, dehors…

  3. Dom A. dit :

    La narration aurait donc le pouvoir d’élargir le temps… Einstein est dans le Mac, en plus d’être on the beach.

  4. Alex dit :

    Un dernier voyage dans le passé avec Osiris, les Pharaons et les Sphinx, si hiératiques, mais cependant leurs yeux bienveillants sont aussi souriants que ceux rencontrés des jeunes étudiantes égyptiennes modernes en jean et basket.

  5. Francesca dit :

    Le restaurant plein de dîneurs doit être très agréable, mais là le chat aussi semble se demander où trouver de la nourriture…

  6. Phil dit :

    C’est « autant en emporte l’auvent » ce film, une tentative de réunification autour de la table du Nord et du Sud, de la Haute et de la Basse, peut-être sous la double couronne rouge et blanche (enfer et paradis fiscal) d’un candidat pharaon enté d’esprit mais qui serait nihiliste?

  7. Sorcière dit :

    Comme mchristine, j’aime ce scribe aux yeux qui interrogent …
    J’aime aussi le chat. Il sait toujours où se trouve la meilleure place.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :