But, do you Caire ? [35]

D’abord, la madrassa Sultan Hassan

À l’entrée de la madrassa (école coranique) ou mosquée Sultan Hassan, nous entendons parler français, c’est un couple qui habite Louxor depuis vingt ans : lui, il me dit travailler « dans l’armement » et n’a pas l’intention de rentrer en France « où il ne trouverait pas de travail ». Ils semblent découvrir les mosquées du Caire (elles sont plus d’une centaine).

Nous laissons nos chaussures dans les casiers ad hoc tenus par trois ou quatre physionomistes qui nous les rendront à la sortie sans se tromper sur leurs possesseurs : il est vrai qu’il n’y a pas foule.

Au cours de notre visite, ce sera la surprise : un imam se met soudain à entonner cette lente psalmodie, ses mains faisant office de haut-parleur. J’ai juste le temps de caler mon appareil photo sur la fonction « caméra » et je filme en un seul plan-séquence pour ne pas interrompre la continuité du son. La mélopée s’accorde avec la salle immense dont l’acoustique ferait rêver plus d’un chef d’orchestre.

Cette mosquée est une merveille architecturale où l’individu est ramené à ses modestes dimensions terrestres. Les constructions religieuses – c’est pareil pour les cathédrales même si l’on remarque ici une perception plus « horizontale » de l’élévation – ouvrent l’espace de la réflexion et de la spiritualité : l’enseignement, quel qu’il soit, devrait aussi toujours être lié à un cadre soigneusement choisi, à un bâtiment, à une cour, à un jardin, à une fontaine, à une tour, à un clocher, un beffroi, un minaret… qui subliment alors la présence de chacun par rapport au monde.

Hassan1_DH

Hassan2_DH

Hassan3_DH

Hassan4_DH

Hassan5_DH

Hassan6_DH(Une image est cachée dans ce tapis : cliquer.)

Hassan7_DH

Hassan8_DH

Hassan9_DH

Hassan10_DH

Hassan11_DH

Hassan12_DH(toutes les photos sont agrandissables sauf une.)

 [ ☛ à suivre ]

Tagué ,

22 réflexions sur “But, do you Caire ? [35]

  1. brigetoun dit :

    monumentalité et élégance
    et, oui, juste le cadre pour lancer la voix
    ne suis religieuse que par les pierres, les lumières, les ombres et la musique…

    • @ brigetoun : la religion est souvent une leçon d’esthétique pratique (je ne parle pas des débordements sanglants sous lesquels les décérébrés tuent en son nom), voir aussi les églises romanes…

  2. annaurlivernenghi dit :

    Dominique, c’est juste très beau.

  3. gballand dit :

    Un moment d’une grande beauté, cette psalmodie…

  4. Phil dit :

    Un belle résonance raisonnante ici qui peut dépasser le clivage communautaire des religions en rapprochant des sagesses orientales plus proches d’un développement spirituel personnel et même laïc. Le soufisme d’Idries Shah en est un exemple. Dans les années 70 des musiciens voyageurs précurseurs du New Age n’hésitaient pas à investir les grands monuments des différentes cultures humaines historiques pour tenter un universalisme spirituel et transcendant, non aliénant. Citons dans ces pionniers Paul Horn et sa performance musicale dans le Taj Mahal où la pureté architecturale rejoint la pureté du son, la pureté des sentiments dans un hymne à l’amour. Souhaitons que le désir de changement retrouve aussi ces belles racines de l’esprit de Mai libertaire. Mais le monde a tellement changé, entendons-nous encore cela?

  5. Alex dit :

    Cette mélopée donne une idée de comment était chantée l’Illiade et l’Odyssée.
    Un beau monument élève l’esprit, ainsi à été conçue notre Sorbonne.

  6. Anna2B dit :

    Grandiose et sobre. Un édifice qui sûrement touche le visiteur à l’essentiel : son intériorité spirituelle.

    • @ Anna2B : même les « mécréants » (comme les athées dans une cathédrale) ressentent ce genre de beauté superlative.

      • Anna2B dit :

        Je suis athée. A Comte-Sponville parle très bien de cette spiritualité en nous, sans Dieu, de notre expérience temporelle de l’éternité, notre accès relatif à l’absolu.

  7. @ Anna2B : athée grâce à Dieu… ? 🙂

  8. Alex dit :

    Les architectures grandioses toujours nous étonneront.
    La nudité des murs correspond au vide pictural japonais – Dieu matérialisé –
    Ces mosquées non seulement sont étudiées pour le son, (la genèse ayant commencé par le verbe), mais aussi pour conserver la fraîcheur en été.
    Transmission du savoir-faire depuis quelques millénaires – je regrette que nos architectes modernes en fassent fi.

    • @ Alex : manqueraient-ils d’esprit ?

      • Alex dit :

        En tout cas, on ne choisit que les architectes qui privilégient vitesse et rentabilité.
        La télé nous montre des forêts de gratte-ciels aux 4 coins du monde, tout bénéfice pour les uns, mais dont il ne restera rien dans quelques siècles…Vanités.

  9. @ Alex : j’aime bien les immeubles de Frank Gehry, un véritable inventeur, notamment à Düsseldorf… 🙂

  10. Francesca dit :

    On ne sait pas quelle sourate est psalmodiée et on s’en moque tant la musique et la voix sont sublimes…

  11. @ Francesca : oui, c’est même aussi bien de ne pas comprendre, il suffit de se laisser envoûter…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :