But, do you Caire ? [38]

Il est tôt, on monte dans un mini-bus confortable (pour l’Égypte, on peut emporter dans l’avion deux valises en soute par personne, mais nous n’avons pas exagéré vu le petit nombre de jours passés là-bas) et nous roulons vers l’aéroport du Caire.

Nous longeons la Cité des Morts dans laquelle nous n’avons pas eu le temps de nous promener – sans doute un cheminement infini.

Et voici l’aérogare, très grande, et les fouilles (enlever les chaussures, la ceinture, etc., la petite boîte à musique de mon épouse est examinée pendant quelques minutes comme si c’était une mini-bombe, tandis qu’une jeune femme européenne se retrouve en soutien-gorge devant tout le monde…) plutôt longues.

L’Airbus A 300 est le même qu’à l’aller, spacieux et agréable, nous n’aurons ressenti aucune turbulence durant les deux vols : quelqu’un nous a dit que contrairement à Air France, EgyptAir choisissait un itinéraire éloigné des côtes et donc plus calme.

Dans cet avion, les hôtesses de l’air ne sont pas voilées, comme  la loi iranienne l’impose à d’autres à leur arrivée à Téhéran. Et puis nous décollons, destination Roissy-Charles-de-Gaulle.

Départ1_DH

Départ2_DH

Départ3_DH

Départ4_DH

Départ5_DH

Départ6_DH

Départ7_DH

Départ8_DH

Départ9_DH

Départ10_DH

Départ11_DH

Départ12_DH(cliquer sur les photos pour les agrandir.)

 [ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,

14 réflexions sur “But, do you Caire ? [38]

  1. brigetoun dit :

    on ne sait jamais (enfin avant la première écoute) ce que peut recéler une boite à musique

  2. alainlecomte dit :

    le sang des martyrs est le pilier de l’Egypte moderne… c’est bien ce que je pensais aussi.

  3. Francesca dit :

    On n’est pas sûr d’aimer le retour…

  4. gballand dit :

    Prendre l’avion devient une sérieuse épreuve. Un avant-goût de la cité des Morts, avec un peu d’imagination 😉

  5. Alex dit :

    La Cité des Morts, une tradition dans la vieille Égypte. Je me demande s’il y a encore des embaumeurs ! Cela m’étonnerait qu’ils échappent à l’impôt.

  6. PdB dit :

    « et que ne durent que les moments doux » (disait bashung) et quand on s’en va, n’en sont-ce pas souvent ?

  7. Anna2B dit :

    Sourire engageant de l’hôtesse.
    Rentrer soit, en espérant d’autres voyages…
    Partir, c’est souvent une belle parenthèse, ce le fut pour vous, nous avons suivi.
    On a dû vous dire avant l’atterrissage que la température en France était de 8 degrés avec pluie…
    Introduction en douceur à la grisaille ambiante, aux colères qui grondent, à toutes les menaces qui pèsent ici et là, à la violence qui ne tarit pas.
    Oui, il est bon de s’envoler un peu.

  8. Non, il faisait beau à Paris mais nettement moins chaud !
    L’aller et retour : un voyage à l’élastique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :