Autres vues rapides de Verrières-le-Buisson (Essonne)

J’ai mis hier en exergue, sur ce blog, la pompe qui m’avait tapé dans l’œil (même si j’avais le réservoir de ma voiture encore à moitié plein), mais j’ai parcouru auparavant les rues de Verrières-le-Buisson (Essonne), commune déjà visitée, et qui demeure comme une halte paisible, hors du monde bruyant habituel, en regardant les boutiques à l’ancienne.

Avec une mairie qui affiche le triangle « Vigie Pirate » sur la vitre de sa porte d’entrée, on se sent de plus tout de suite rassuré. Et puis, il se tient ici même un Festival jazz (le onzième du nom) du 25 au 29 mai prochains !

J’ai pris quelques photos, et je suis allé jusqu’à l’espace culturel André Malraux, inauguré par lui-même en janvier 1975 – puisque le grand homme retrouvait à Verrières-le-Buisson sa chère Louise de Vilmorin – dans ce qui deviendrait un peu (juste retour des choses) son panthéon local, hormis ses cendres qui rejoignirent, vingt ans après sa mort le 20 novembre 1976, la compagnie de Jean Moulin, « entré » dans un célèbre bâtiment tout en haut de la rue Soufflot à Paris.

Verrières1_DH

Verrières2_DH(La photo ci-dessus en dissimule une autre.)

Verrières3_DH

Verrières4_DH

Verrières5_DH(La photo ci-dessus cache une autre vue.)

Verrières7_DH

Verrières6_DH

Verrières8_DH

Verrières9_DH

Verrières10_DH

Verrières11_DH

Verrières12_DH(Toutes les photos sont agrandissables sauf deux.)

(Count Basie, Lil’ Darling)

Tagué , , , ,

20 réflexions sur “Autres vues rapides de Verrières-le-Buisson (Essonne)

  1. brigetoun dit :

    oui une image de douceur (et une distillerie en grand syle)

  2. Arlette A dit :

    de cache en cache …

  3. « Écoute ton cœur qui bat
    Ton regard sera différent  »
    Beau programme !
    La petite véranda désuète me plaît, semblant sortie d’un autre temps, mais les jeunes semblent avoir déserté leur espace dédié…
    J’aime aussi cette musique comme une berceuse du matin !

    • @ mchristinegrimard : Merci d’avoir agrandi et réussi à déchiffrer la photo numéro 4, même si j’aurais pu forcer sur la taille.
      Les jeunes se rassemblent peut-être ailleurs… tout dépend du cadran solaire !
      Count Basie : c’est bien le maître (également) de la nuance… 🙂

  4. francesca dit :

    Cette jolie ville dément tous les on-dit sur la banlieue, avec ses bâtiments au charme un peu suranné et ses allées en pavés parisiens où les jardiniers ont épargné le gazon pour laisser fleurir les pâquerettes.
    A l’agrandissement, la troisième photo m’a refusé la vue du ciel sur l’Égypte en recadrant encore sur le beau magasin de musique, comme pour rappeler que le voyage est fini…
    Est-ce un cadran solaire à la dernière photo ?
    Merci de cette promenade au calme avec la douce Lil’ Darllng ; on pense à Henri Salvador :
    « Tous les matins quand j’sors du lit, j’écoute un disque de Count Basie »…

    • @ francesca : je ne sais si le terme de « banlieue » est ici approprié : disons tout simplement « campagne » !
      Les surprises des agrandissements, quand ils sont pratiqués, peuvent être bizarres : ici, il était sans doute normal qu’il se produise un doublon pour les pyramides (je l’ai supprimé, merci).
      Oui, j’ai repensé aussi à Henri Salvador qui avait su donner une « traduction » à ce Count Basie tout en douceur…

  5. hVerdier dit :

    distillerie à vapeurs d’alcool et d’autrefois bien sûr

  6. Alex dit :

    Malraux avait tellement de livres, lorsqu’il n’a plus eu son logement de fonction, La Lanterne de Versailles, je crois, n’étant plus ministre, qu’il ne pouvait les caser tous chez lui.
    Louise de Vilmorin lui a alors offert son château de Verrières le Buisson, uniquement pour le dépanner…

  7. PdB dit :

    je crois me souvenir de malraux qui parlait dans le poste retransmis de chez sa louise favorite (sur malraux et son « pigeon » aller voir avenue Franklin Roosevelt, il y est facturé dans les cent euros pièce) (j’adore le Comte (Basie, quelle merveille en effet) mais j’aime beaucoup aussi le Duc (Ellington, avecElla, alors là…) (bon dimanche hey…!!)

    • @ PdB : Je n’ai pu m’empêcher de penser à sa célèbre harangue « Entre ici, Jean Moulin »… Il avait quand même du style (et des idées) comme ministre de la Culture, lui.
      Comte, Duc…, ne pas oublier King (Oliver) !
      Happy Sunday ! 🙂

  8. @ Sorcière : il lui était difficile de faire encore un acte de résistance.

  9. Zoë Lucider dit :

    Dommage que Sophie K ne visite plus ce blog (comme le mien d’ailleurs) elle aurait apprécié la pancarte « école de musique. Je crois que Charles Koechlin est un grand oncle.

  10. @ Zoë Lucider : c’est bien mon intention…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :