Archives Mensuelles: mai 2016

« Le cadenas des rêves »

« le cadenas des rêves a fermé ses mâchoires sur les

gradins de l’homme

et la brise ne sert plus de chemise au jardin quinte-

feuille fille chérie

soudain la dure tragédie et le sacrilège ont envahi

notre vie

arrachant les brefs lambeaux de repos de nos os

arrachant les eaux des gonds de l’archipel conque

et démon

du livre de port que feuille couverte de feuille et

vague de vague

comblent encore d’écritures de litanies et de cerveaux  »

Tristan Tzara, L’homme approximatif, Poésie/Gallimard, 1968, préface d’Hubert Juin (page 88).

surnatural1_DH

surnatural2_DH

surnatural3_DH

surnatural4_DH(Paris, hier, quai de Jemmapes, 10e, cliquer pour agrandir.)

Tagué , ,