Archives du 01/05/2016

lacrymosa

Odeurs

lacrymosa

effluves revenues

le printemps veut ça

le flash-borgne s’éclate

l’Australie est une aubaine

la vie allure devenue sous-marine

Rimbaud avait certes vendu des armes

mais la fusillade de ses poèmes éclaire le noir

des nuits debout face aux hommes couchés très tôt

règne du libéralisme débridé et Gattaz à tous les étages

les rencontres sur la place échappent aux petits arrangements

des politiciens et aux sondages qui sont leurs croissants quotidiens

parler c’est réfléchir à voix haute et sans peur de l’éteignoir médiatique

le stade de France ne sera jamais aussi convivial que la place de la République

saturée de baisers plus forts que les casques les matraques et les boucliers de plexiglas

une Porsche vide a brûlé elle roule en boucle sur BFMTV indicible catastrophe conductrice

du chaos de l’enfer du pandémonium du tsunami du tremblement de terre de l’apocalype now

musique maestro

diapason fin

de là-bas

ou d’ici

Valmy, 30.4.16_DH(Paris, quai de Valmy, 10e, 30 avril, cliquer pour agrandir.)

(W. A. Mozart, Requiem, Lacrymosa)

Tagué ,
%d blogueurs aiment cette page :