lacrymosa

Odeurs

lacrymosa

effluves revenues

le printemps veut ça

le flash-borgne s’éclate

l’Australie est une aubaine

la vie allure devenue sous-marine

Rimbaud avait certes vendu des armes

mais la fusillade de ses poèmes éclaire le noir

des nuits debout face aux hommes couchés très tôt

règne du libéralisme débridé et Gattaz à tous les étages

les rencontres sur la place échappent aux petits arrangements

des politiciens et aux sondages qui sont leurs croissants quotidiens

parler c’est réfléchir à voix haute et sans peur de l’éteignoir médiatique

le stade de France ne sera jamais aussi convivial que la place de la République

saturée de baisers plus forts que les casques les matraques et les boucliers de plexiglas

une Porsche vide a brûlé elle roule en boucle sur BFMTV indicible catastrophe conductrice

du chaos de l’enfer du pandémonium du tsunami du tremblement de terre de l’apocalype now

musique maestro

diapason fin

de là-bas

ou d’ici

Valmy, 30.4.16_DH(Paris, quai de Valmy, 10e, 30 avril, cliquer pour agrandir.)

(W. A. Mozart, Requiem, Lacrymosa)

Tagué ,

34 réflexions sur “lacrymosa

  1. brigetoun dit :

    en bel élan vos mots charriant notre époque
    photo bellement étrange
    quant à la musique, suffit de dire c’est Mozart

  2. Arlette A dit :

    Toujours et à jamais … larmes

  3. jicky dit :

    belle musique des mots. souri à « Gattaz à tous les étages »

  4. @ jicky : merci (même si un peu facile pour le pantin du Medef)…

  5. gballand dit :

    Votre lacrymosa va crescendo… jusqu’à l’extinction.
    Il en sera de même pour ce gouvernement qui enterrera le PS…

  6. annaurlivernenghi dit :

    Hou la !

  7. @ annaurlivernenghi : As you like !

  8. Heureusement, malgré l’odeur des chairs brûlées, il nous restera Mozart.

  9. francesca dit :

    Dégoûtée ce matin, mais merci pour Mozart qui, en effet, apaise colère et douleur de devoir laisser se dérouler sans moi la manif de la Fête du … chômage !

    • @ francesca : on a transformé la fête des Travailleurs en fête du Travail… les chômeurs (mais il y en a de moins en moins d’après les stats officielles) devraient aller se balader à la campagne !

  10. Domi Amouroux dit :

    Pour accompagner vos mots, le Lacrimosa de Mozart, c’est parfait ! Mais peut-être avec celui de Berlioz, cela aurait été intéressant, non ?

  11. rony dit :

    Bonjour, de beaux mots porc ce jour de commémoration, j’ai aimé « sondages qui sont leurs croissants quotidiens »
    Musique douce, repos et larmes..

  12. alainlecomte dit :

    joli! j’aime beaucoup « Gattaz à tous les étages » 🙂

  13. Alex dit :

    Licenciements quotidiens…ubérisation, la solution miracle !

  14. Vous féliciter d’ici pour ce texte formidable pour des idées qui le sont tout autant

  15. @ colorsandpastels : l’absence pèse.

  16. PdB dit :

    hier soir ils chantaient Verdi (Nabucco) et l’hymne à la joie de ce cher Ludwig… Mais rien n’est fini et on continue, debout la nuit.

  17. Sorcière dit :

    Quand je veux me bouger et sortir de la matrice j’écoute la « zion rave party » de la caverne dans matrix reloaded !!!
    Arf oui, je reste très païenne 😉

  18. pas de doute, y a comme une odeur de gaz !

  19. Mozart est toujours Mozart !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :