Place commune [1/2]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur.)

Je suis passé le 3 mai devant l’entrée principale du métro République, à Paris, toujours fermée à cause de l’incendie provoqué dans la nuit de dimanche dernier.

En relisant le témoignage d’usagers du métro, on se dit que la police dépasse les bornes : Bernard Cazeneuve, même avec un casque et des lunettes noires pour préserver son anonymat, est-il allé un jour sur les lieux où officient ses troupes harnachées comme des aventuriers sur la lune ?

Certains slogans rappellent une autre époque : il faut croire que les choses ont régressé depuis le temps, et que le libéralisme à tous crins, à tous macrons, ne fait qu’alimenter le feu de la révolte – même si certains en profitent – d’une population qui en a plus qu’assez d’un gouvernement qui met carrément le Code du travail à la poubelle, et d’un chef de l’État qui revient sur toutes ses promesses clamées avant son élection en mai 2012 (« Moi, Président… »).

On semble s’étonner, après les « débordements » lors des manifestations et la multiplication des « casseurs » (manipulés ?) : mais la situation est la production, l’expression réactive contre une politique antisociale dans tous les domaines, malgré quelques « mesurettes » pré-électorales, qui n’aboutira qu’à la victoire de l’extrême droite de Marine Le Pen – ou de sa cousine « modérée » incarnée par Alain Juppé.

Bravo pour la stratégie et les « conseillers » sortis de l’ENA ou autre Sciences-Po (hidjab à l’appui)…

Mais va-t-on passer toutes nos nuits debout ?

Rendez-vous pour les résultats du premier tour de la prochaine élection présidentielle, le 23 avril 2017 (prévenir Lionel Jospin afin qu’il ne loupe pas, ce soir-là sur France 2, le remake d’un certain spectacle dont il doit se souvenir) !

commune1_DH

commune2_DH

commune3_DH

commune4_DH

commune5_DH

commune6_DH

commune7_DH

commune8_DH

commune9_DH(Toutes les photos peuvent être agrandies.)

 [ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , , ,

21 réflexions sur “Place commune [1/2]

  1. brigetoun dit :

    Rendez-vous au soir du premier tour de la prochaine élection présidentielle, … euh… au moins cette fois on s’évitera la stupeur (ou recuite, avons le temps de nous préparer)

  2. gballand dit :

    C’est étrange ce déni chez les hommes politiques. Je me demande si M. Hollande,avec tout le respect que je ne lui dois pas, ne présente pas une pathologie psy…

  3. La république même taguée semble défier les nuages.
    Vos photos sont historiques et auront valeur de mémoire quand le temps aura défilé dans ces rues…
    La cinquième photo serait-elle une conclusion : « à la tienne Étienne » ?

    • @ mchristinegrimard : le « lieu mémorial » cohabite avec la parole présente (mais encore pour combien de temps ?).
      Merci pour vos remarques sur les images…
      Dommage (cinquième photo) qu’il n’y ait aucune personne dans ce gouvernement qui s’appelle Etienne : mais c’est sans doute une invitation à boire un coup aux lendemains qui chantent !

  4. Alex dit :

    Ahurissant, de voir les huiles du PS, jeter aux orties le code du travail … Tous ces combats, parfois meurtriers, depuis 2 siècles, devenus inutiles…
    Il est clair qu’un patron ne gardera que les employés qui ne le contestent pas, les autres seront virés ! Sans tambour ni trompette !

    • @ Alex : le « Code » – mis en veilleuse – sera ainsi établi par chaque entreprise, à la tête du travailleur.
      La loi devient privatisée.
      Macron, le chantre libéral, est aux anges, et El Khomri laissera un nom dans l’histoire des luttes sociales.

  5. Alex dit :

    C’est l’ubérisation, ou l’arnaque légalisée, qui est en marche, et dans le monde entier.

    Comme dans les romans de science-fiction, il n’y aura plus que 3 catégories sociales, des hordes de clochards survivants dans les détritus, les moutons esclaves menés à coups de fouet, et les privilégiés dans une Olympe inaccessible.

  6. Arlette A dit :

    Ah!!! les énarques …

  7. Sorcière dit :

    Il faut surtout en finir avec le modèle avarié américain dont les technocrates européens copient toujours le pire avec le plus touchant héroïsme, vassalisés et corrompus qu’ils sont.

  8. @ Sorcière : il nous reste heureusement la littérature « beat », le rock, le jazz, les Harley Davidson, les films, la musique répétitive (et la beauté architecturale de certaines villes américaines, NYC, Chicago and so on)…

  9. francesca dit :

    Total accord avec l’article comme avec les commentaires mais pas du tout convaincue par les palabres décousues et insipides qui se tiennent sur la Place de cette pauvre République, du moins à ce que j’ai pu en entendre lors de quatre uniques visites, jour et nuit.
    J’y ai vu circuler plus de bouteilles que de pensées fertiles et les graffiti rouges endommageront plus durablement la pierre des margelles qu’ils ne pénétreront les esprits des passants… Alors la confiance en ce mouvement m’est impossible mais je garde un vague espoir.
     » L’espoir est cette chose avec des ailes qui se perche dans l’âme  »
    Emily Dickinson

    • @ francesca : la place de cette « pauvre République » (à moins que tu ne parles que du lieu) sera bientôt investie par une manif de policiers (déclarée à la Préfecture de police ?), le 18 mai, qui en ont marre de la… « répression » qu’ils subissent.
      Les « palabres », c’est la parole ouverte (il semble qu’elle était quelque peu étouffée avant).
      Mais le caractère « insipide » que tu notes n’est sans doute que l’expression d’une forme d’apprentissage civique.
      En Mai 68, on a fait les mêmes reproches à ceux qui s’exprimaient à la Sorbonne ou à l’Odéon…
      Les graffiti, ça s’efface, vite fait : les mots, ça peut rester dans les mémoires.

      • francesca dit :

        J’en accepte l’augure…

        @ francesca : je n’en suis pas pour autant l’haruspice ! 🙂 D.H.

  10. Alex dit :

    @ francesca : pensée, parole, action, il est très difficile de formuler exactement sa pensée, et encore plus de coordonner précisément l’action à la parole.
    Comme vous, ils viennent place de la République, pour essayer de trouver un gars – ou une gonzesse – « qui sait parler ».

    • francesca dit :

      Parler, oui, mais pour dire quoi et surtout pour faire quoi ? Il serait plus judicieux de rejoindre les rangs des syndicats et des partis politiques, affreusement désertés, pour les redynamiser et leur redonner la possibilité de s’opposer vraiment, tout en leur demandant des comptes et viendra le temps des cerises ou le printemps 71…

  11. Dom A. dit :

    L’anaphore devait porter en elle les prémices de l’incantation, un glissement sémantique aussi efficace qu’un coup de matraque a dû s’occuper du reste !

    • @ Dom A. : Certains comprirent alors, mais un peu tard, que le « bouclier » n’était pas seulement « fiscal » !
      Merci patrons… (Carlos Ghosn chez Renault, Olivier Brandicourt chez Sanofi, enfin des « traitements » qui soignent !) 🙂

      Les « professeurs des écoles » (secteur primaire), eux, vont recevoir à la rentrée une mirifique augmentation de 800 euros de leur prime annuelle : merci Najat Vallaud-Belkacem et Manuel Valls !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :