Place commune [2/2]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur.)

Certes, un jour, la place de la République à Paris sera nettoyée, lavée, lessivée (et ses participants fatigués), « karchérisée »… Les graffiti auront disparu, les rassemblements de NuitDebout ne seront plus qu’un ou des souvenirs, l’espace ludique – mais la politique peut l’être aussi – aura repris ses droits, les skaters auront remplacé les squatters, tout sera redevenu propre et convenable, on s’assoira uniquement sur les bancs faits pour ça (étonnant qu’ils ne les aient pas divisés avec des arceaux métalliques comme dans les stations de métro pour empêcher les SDF de s’allonger), il n’y aura plus d’assemblées générales (l’Assemblée nationale existe, paraît-il) commençant à 18 heures et devant maintenant se terminer à 22 heures pour ne pas importuner les « riverains  », notamment les clients modeste d’un petit hôtel, mais pourquoi donc une agora à l’antique alors que la télé existe, même si le très agréable Julien Bayou, avec lequel j’ai discuté, pratique avec grand art aussi bien l’une que l’autre, il serait peut-être maintenant venu le temps où l’on doit décréter que « la récréation » est terminée, votons la Loi travail, et que chacun ensuite participe aux « référendums d’entreprise » qui dicteront les règles internes selon les intérêts primordiaux des patrons, merci à eux et au gouvernement actuel, et vive le Front populaire !

commune10_DH

commune11_DH

commune12_DH

commune13_DH

commune14_DH

commune15_DH

commune16_DH

commune17_DH

commune18_DH(Julien Bayou. Cliquer pour agrandir les photos.)

[☞ FIN ☜ ]

Tagué , , , ,

21 réflexions sur “Place commune [2/2]

  1.  » les skaters auront remplacé les squatters », voilà qui fait du bien dès le matin !
    Julien Bayou semble bien incarner le renouveau dont on aurait bien besoin pour ne pas finir à genoux…

    • @ mchristinegrimard : il vaut mieux que le bruit des planches remplace celui des grenades…
      Julien Bayou possède une dialectique qui fait merveille sur les plateaux de télé (quand il m’est arrivé de le voir par hasard deux ou trois fois), où il écrabouille la langue de bois des autres participants.

  2. gballand dit :

    un slogan qui claque bien sur la deuxième photo. Les chaussures, un peu usées, indiquent que les nuits ont été longues et, on l’imagine, fructueuses…. 😉
    Je n’ai jamais entendu parler de J. Bayou. Je vais l’écouter par curiosité.

  3. brigetoun dit :

    et ils auront (nous aussi un peu) la gueule de bois – leur souhaite de ne pas désespérer

    • @ brigetoun : plutôt les yeux cernés car l’alcool est désormais, entre autres choses, interdit sur cette place !

      • Alex dit :

        Il est même interdit tout court de boire de l’alcool dans la rue, sauf à la terrasse des cafés.

        @ Alex : il faudrait transformer la place de la République en parking à voitures, ça empêcherait enfin tout rassemblement, et ce serait une aubaine pour Vinci. 😉 D.H.

  4. PdB dit :

    On soutient on soutient, et on soutient encore (on entend sourdre ici ou là le 49-3 -notamment par l’immense et si sensible godillot numéro un- mais ça n’ira pas) (je ne pense pas qu’on oubliera, même si c’est facile de nettoyer) (et ah oui : Roll over Bethoveen)… Longue vie à Nuit Debout

  5. Alex dit :

    Avec cette mondialisation sans frein, on voit émerger sans cesse de nouveaux milliardaires – ils ne veulent plus des contraintes de lois subsistantes –
    Les grains de sable de la place vont-ils gripper la machine…

  6. annaurlivernenghi dit :

    Oui. Puis-je une réflexion ? Que pensez-vous de l’émergence de ces petites caporales et petits caporaux de la pensée ? Ils m’inquiètent. Pas vous ?

    • @ annaurlivernenghi : Faute d’avoir une connaissance de la « vraie vie » politique, avec son Parlement, ses partis, ses syndicats, ils ont la spontanéité des innocents.
      Mais ils rencontreront rapidement les difficultés du réel si un jour ils sont confrontés à l’organisation d’un pouvoir qui ne saurait se passer des structures démocratiques actuelles, même si elles sont ou paraissent obsolètes d’un certain point de vue.
      Il est évident que l’on ne discutera pas avec la Commission européenne – ou avec le nouveau maire de Londres… – en étant assis simplement par terre sur la place républicaine.

      (P.S. : je ne place pas Julien Bayou dans la brigade de ces petits gradés.)

  7. fanch dit :

    Bonjour Dominique, j’ai eu un peu peur, avant la fin de votre billet, que vous n’ayez tourné casaque ou que votre planche de skate, de dépit, ne se soit retournée les quatre roues en l’air, ;-). Votre valls gouvernementale inciterait à demander à ces « mal élevés » d’aller prendre une récré (avant qu’ils ne prennent une raclée) définitive. Ils n’ont ni la carrure ni le charisme de ceux dont, sans vergogne, ils se revendiquent. Viendra bien le temps de l’ « éventaire » (un genre de vent qui souffle sur les plateaux du pouvoir) et ça décoiffera ces pantins désarticulés de la vie réelle.

    Si j’ai sur le twitter d’Eric Schulthess écrit « Bienvenue au club », c’est que vous aurez peut-être envie d’aller me lire sur ma « petite fabrique de la radio ». Sous les préfixes « l’an 02 » vous trouverez quelques contributions et en ce qui concerne le Front Populaire vous pourrez écouter ça que l’ami Eric a mixé. À se rencontrer à la République (Place De, Paris) 😉

  8. @ fanch : voir ma réponse plus haut @annaurlivernenghi.

    Mon « Vine » montre simplement l’aspect ludique qui s’exerce quand la place n’est pas encore ouverte aux « assemblées générales ». Je n’ai pas tourné planche ni casaque. Il y a incontestablement un mouvement qui s’est créé : bien malin qui pourra dire sur quoi il débouchera ou échouera.
    Je ne parle nulle part de « mal élevés » ni ne critique cette initiative – relisez la partie [1/2] de ce post. Il semble, hélas, que l’ironie de la fin de mon petit texte vous ait échappé…
    Dans toute agora plus ou moins contrôlée (et convenez que l’on en a peu vu de ce type depuis un bout de temps !), il y a des dérapages : n’importe qui peut dire n’importe quoi. Cela enlève-t-il pour autant tout intérêt à l’ensemble ? Méfiez-vous des amalgames (style « NuitDebout = casseurs »).
    Au fait : « éventaire » ou « inventaire » ?
    J’irai écouter votre radio (précurseur ou précurseuse ?) ayant existé avant celle de la NuitDebout !).
    Et peut-être vous apercevrai-je sur la place si vous arborez un signe distinctif. ◉◉

    • fanch dit :

      Oulà Merci Dominique pour cette réponse ! Je dois écrire très mal car justement j’écris que j’ai failli croire à autre chose que ce que vous avez écrit. Et c’était une pirouette ces jeux de mots sur la planche. Quant à « mal élevés » c’est moi qui le dit !!! Et je parle des membres du gouvernement qui moquent les Nuit Debout ! Mal élevés aux valeurs dont ils se revendiquent.

      Amalgames ? À mon tour de vous dire que non seulement je n’ai pas ici fait d’amalgames mais vous ne lirez nulle part que j’assimile les Nuit Debout à « casseurs ». Et j’ai volontairement employé le mot d’éventaire pour jouer avec le mot vent ! Aie aie aie difficile donc en si peu de mots de se faire comprendre 😉

      Je ne fais pas de radio je met en valeur celle des autres avec du son. En 1660 billets je suis plutôt connu pour défendre la radio de « Service public » de qualité… Et la radio communautaire et éphémère « Radio Debout ». Mon seul signe distinctif (entre le 15 et le 18 mai) sera d’être dans le « studio » de Radio Debout si… elle existe toujours.

      Bien cordialement.

      • @ fanch : votre texte était légèrement ambigu… mais puisque je vois, au final, que nous sommes sur la même longueur d’ondes… j’en suis très heureux !

        Oublions donc ces quelques « malentendus » !!!

        Bien amicalement à vous. 🙂 D.H.

  9. Francesca dit :

    On espère que Julien Bayou pourra aider à déclarer « On fait comme on a dit » !

  10. fanch dit :

    @dominique, « ambigu » je ne dirai pas ça, mais pas assez clair pour préciser qui je nommais les « mal élevés ». Pas de malentendus non, quand on peut avec distinction et respect s’interpeller. J’enverrai un p’tit commentaire à l’approche de mon arrivée at « the place to be » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :