Archives du 08/05/2016

Fragmentation de quelques marchandises aperçues principalement, hier matin, dans la rue Dieu (Paris, 10e)

« Chaque marchandise déterminée lutte pour elle-même, ne peut pas reconnaître les autres, prétend s’imposer partout comme si elle était la seule. Le spectacle est alors le chant épique de cet affrontement que la chute d’aucune Illion ne pourrait conclure. Le spectacle ne chante pas les hommes et leurs armes, mais les marchandises et leurs passions. C’est dans cette lutte aveugle que chaque marchandise, en suivant sa passion, réalise en fait dans l’inconscience quelque chose de plus élevé : le devenir-monde de la marchandise, qui est aussi bien le devenir-marchandise du monde. Ainsi, par une ruse de la raison marchande, le particulier de la marchandise s’use en combattant, tandis que la forme-marchandise va vers sa réalisation absolue. »

Guy Debord, La Société du spectacle, Buchet-Chastel, 1967 (page 49, § 66).

Fragmentation1_DH

Fragmentation2_DH

Fragmentation3_DH

Fragmentation4_DH

Fragmentation5_DH

Fragmentation6_DH(cliquer sur les photos afin de les agrandir.)

(Art Ensemble of Chicago, Odwalla Theme)

Tagué , ,
%d blogueurs aiment cette page :