Archives du 19/05/2016

Rodin revisité [3/4]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Il vaut mieux passer tout de suite par La Porte de l’Enfer, avant d’atteindre, qui sait, dans l’hôtel Biron refait de fond en comble, le Paradis ?

On est toujours étonné pas la force qui se dégage de cette œuvre monumentale, qui a tout pour résister au temps (chronologique ou météorologique), et qui ressemble à du Jérôme Bosch en peut-être plus sombre.

Les Bourgeois de Calais, un peu plus loin, nous font penser aux « migrants »  qui cherchent, eux, une corde pour grimper dans un bateau ou un camion et fuir ainsi des pays ravagés par la guerre et la misère.

Ensuite, on gravira les marches du bâtiment, on parcourra les salles, éclairées parfois par un pâle soleil, où l’auguste Rodin déploie son art (très intéressante vidéo qui montre comment l’on démoule un visage dans le plâtre), et essaime bustes et statues de femmes et d’hommes – avec au centre de l’une d’elles l’immarcescible Baiser – une sorte de concentré d’humanité immobile et bougeant alors pourtant dans l’esprit des visiteurs pris sous le charme de la légèreté comme captée et extraite de la matière même.

Rodin25_DH

Rodin26_DH

Rodin27_DH

Rodin28_DH

Rodin29_DH

Rodin30_DH

Rodin31_DH

Rodin32_DH

Rodin33_DH

Rodin34_DH

Rodin35_DH

Rodin36_DH(cliquer sur les photos pour les agrandir.)

 [ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :