Rodin revisité [4/4]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur.)

Et puis, prendre encore de la hauteur avec Rodin, cette fois-ci en montant à l’étage, et les découvertes s’enchaînent, tout est ici dans un apparat sans prétention mais à double sens : l’Étude de robe de chambre de Balzac avec son esprit qui, dirait-on, flotte librement à l’intérieur – masque ou évidement de la littérature ? – et la « Cathédrale » des mains dont la blancheur renvoie encore à celle, si doucement laiteuse, du « Baiser » dont j’ai eu envie de mettre le Vine ici, pris peu avant la photo déjà montrée, et le buste de Gustav Mahler (Auguste aimait les écrivains et les musiciens même très modernes pour l’époque), et le saisissant Portrait du père Tanguy (1887) de Van Gogh acquis par le sculpteur, avec sa marqueterie de petits tableaux insérés dans la représentation elle-même.

Et alors, ces statues innombrables, de toutes tailles et formes, semblent danser, sous la baguette du soleil qui transperce parfois les grandes vitres du musée, une sarabande silencieuse et répétitive.

Rodin37_DH

Rodin38_DH

Rodin39_DH

Rodin40_DH

Rodin41_DH

Rodin42_DH

Rodin43_DH

Rodin44_DH

Rodin45_DH

Rodin46_DH

Rodin47_DH(cette photo en dissimule une autre.)

Rodin48_DH(toutes les photos peuvent être agrandies sauf une.)

[ FIN ]

Tagué , , , ,

22 réflexions sur “Rodin revisité [4/4]

  1. brigetoun dit :

    et grand merci pour cette belle visite

  2. @ brigetoun : merci à vous de l’avoir suivie…

  3. J’aurais bien continué encore cette visite! C’est un lieu que j’aime énormément. Merci à vous!!!

  4. On reconnaît le décor de Camille Claudel

  5. @ colorsandpastels : je l’ai laissée en suspens (juste une salle pour elle) ici !

  6. PdB dit :

    on est content de cette visite (le pèreTanguy est en effet saisissant…) (j’ai adoré y aller aussi, il y a quelques mois)

  7. Alex dit :

    Je me demande si la Ville de Paris,, dont Rodin était le locataire, lui assurait aussi l’armée de jardiniers et de femmes de ménage nécessaires à l’entretien de ce superbe hôtel particulier, autrefois celui de la duchesse du Maine, belle-fille de LouisXIV.

    Et combien de célébrités, des XVIIème, XVIIIème, et XIXème siècles, sans compter les 2 derniers, en ont franchi le seuil et s’y sont rencontrés !

    • @ Alex : on a du mal à croire que ce fut le poète Rainer Maria Rilke qui lui fit découvrir l’hôtel Biron et exerça auprès de Rodin, durant quelques années, la fonction de secrétaire particulier (et non de jardinier !)… 🙂

  8. Calypso dit :

    @ D.H. : superbe « reportage » ! J’ignorais que le troisième portrait du père Tanguy (mon presque voisin de la rue Cluzel) se trouvait là, superbe « collage » avec son mont Fuji, ses estampes japonaises et ses tableaux impressionnistes ; et qu’il avait été acheté par Rodin.

  9. @ Calypso : c’est un tableau étrangement moderne !
    Merci pour votre passage… 🙂

  10. Francesca dit :

    Oui, merci : ces articles accompagneront ma très prochaine visite au musée !

    • @ Francesca : oui, mais gaffe à la fouille à l’entrée !!! 😉

      • Francesca dit :

        Pas de problème, ils seront dans ma tête 🙂

        @ Francesca : pour le moment, on n’a pas encore réussi à les passer (les têtes) au scanner pour détecter leurs pensées dangereuses ou hors normes ! 🙂 D.H.

  11. Alex dit :

    @ DH : intéressant de voir comment tous ces grands artistes et écrivains et poètes se fréquentaient assidûment au XIXème et début XXème siècle !

    Il est vrai que Paris était plus petit et plus convivial, plus humain…

  12. @ Alex : tout cela est peut-être moins visible, avec le numérique…

  13. Magnifique visite, entre les statues et le jeu des ombres qui les rendent presque vivantes sur votre vine. J’aime cette voûte de mains en cathédrale et cette sarabande de sautes que vous nous avez données à admirer. Et ce Van Gogh en prime !

    • @ mchristinegrimard : merci pour votre commentaire et votre regard qui s’est attardé sur la mini-vidéo où la lumière changeante semble caresser le couple lui-même.
      Dans ce musée « vivant », tout a été fait pour mettre en valeur la démarche de Rodin : ses œuvres bravent le temps et ses intempéries… 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :