Archives du 30/05/2016

dans ce pandémonium si glacé

Foudre poudre sourdre moudre

dans un jardin français vert

l’éclair se craque aux cœurs

l’orage définitif a joué son

rôle shakespearien sans port

ni haubans on gaze dehors et

Gattaz à tous les étages oui

fait le dos rond manifestez-

vous le gouvernement lors de

ces jours parfum de Mai nous

pompe nous enfume asphyxie à

l’aide de grenades et de ses

discours langue de bois dans

une gorge de vipère synthèse

« libéralisme » débridé à la

mode Loi Travail mais la loi

pour qui et le travail on en

veut qui vaille avec plus de

protection petits marquis d’

un patronat à Ghosn poches à

soufflets comme des pneus de

course et vos cadres tirés à

quatre épingles = pénibilité

le hâle trop pâle compétitif

après vive le foot le vélo à

tire-larigot on revisite les

heures de l’Histoire romaine

l’uniforme semblable amen la

Curie avant la curée le chef

et les légions les séides la

geste de Verdun poilus pères

prenez-en de la graine ou du

pinard pas de la vinasse les

jours s’enfilent ça va mieux

en le disant l’important est

la courbe du chômage stats à

l’appui des emplois pôlaires

disons l’avenir radieux mais

prions pour un miracle blanc

et chassez l’horizon avec un

soleil rouge hors-jeu et tué

dans ce pandémonium si glacé

Rayon d'or, 16.4.16_DH(photo prise le 16 avril à Paris, cliquer pour agrandir.)

Tagué ,
%d blogueurs aiment cette page :