« Le cadenas des rêves »

« le cadenas des rêves a fermé ses mâchoires sur les

gradins de l’homme

et la brise ne sert plus de chemise au jardin quinte-

feuille fille chérie

soudain la dure tragédie et le sacrilège ont envahi

notre vie

arrachant les brefs lambeaux de repos de nos os

arrachant les eaux des gonds de l’archipel conque

et démon

du livre de port que feuille couverte de feuille et

vague de vague

comblent encore d’écritures de litanies et de cerveaux  »

Tristan Tzara, L’homme approximatif, Poésie/Gallimard, 1968, préface d’Hubert Juin (page 88).

surnatural1_DH

surnatural2_DH

surnatural3_DH

surnatural4_DH(Paris, hier, quai de Jemmapes, 10e, cliquer pour agrandir.)

Tagué , ,

14 réflexions sur “« Le cadenas des rêves »

  1. brigetoun dit :

    harmonie ou correspondance entre poème et photos (Tzara aurait aimé les graphes sans doute, et spécialement celui ci qui met couleurs et formes dans la pluie)

  2. Alex dit :

    La pluie de printemps est bonne pour la terre et pour toute végétation. L’agriculture souffre chaque année de grave sécheresse, l’eau est l’élément précieux dont nous manquons le plus…l’eau potable va même devenir le problème numéro 1 sur cette planète.

    Oui, c’est bientôt la fin du rêve éveillé, dans lequel on macérait un peu tous.

  3. @ Alex : pour le moment, question pluie, c’est plutôt le trop-plein ! 😉

  4. alainlecomte dit :

    Wonderful ! le voisinage de ce beau poème de Tzara et de cet incroyable panneau (qui a bien tiré la leçon de Klee, semble-t-il, sur la représentation des forces et des mouvements)

  5. lanlanhue dit :

    quels beaux murs tableaux et Tzara dans cette échappée entre les murs

  6. @ lanalanhue : ce n’est pas la pluie seule qui les effacera…

  7. PdB dit :

    bah il pleut mais ça va cesser, t’inquiète… alors on ne lâche rien, hein. Debout.

    • @ PdB : On n’en est pas encore tout à fait aux gilets de sauvetage orange(s) mais, d’après ce que j’ai pu voir, la situation est quand même peu réjouissante dans le Nord ou le Centre…

      Enfin, Emmanuel Macron va devoir payer l’ISF contre lequel il s’est élevé : quand la droite sera au pouvoir, ses vœux seront satisfaits et il pourra s’abstenir de faire des reproches à son épouse qui semble décidément être « la source » intarissable de ses dernières bévues. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :