Poème télégraphique – 13 – envoyé depuis Paris (France)

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur)

Tagué

16 réflexions sur “Poème télégraphique – 13 – envoyé depuis Paris (France)

  1. brigetoun dit :

    le caniveau règne quand…

  2. Espérons que la Seine paresse désormais dans son lit, puisque le soleil a réussi à calmer sa colère. On espère que les sinistrés soient rapidement aidés et qu’on ne les oubliera pas trop vite au profit du ballon rond…

    • @ mchristinegrimard : l’Euro 2016 arrive comme dérivatif sur lequel le pouvoir compte jouer pour faire oublier les différentes catastrophes climatiques et politiques présentes et à venir.
      Pas sûr que le(s) but(s) soi(en)t atteint(s) !!!

  3. gballand dit :

    Hollande se demande quand les grévistes retourneront dans le lit de leur entreprise aussi…

  4. @ gballand : On entend dire qu’il se ferait également du souci pour ceux qui travaillent chez Épéda ! 🙂

  5. Alex dit :

    Maintenant que les eaux se retirent dans le lit des fleuves et des rivières, appel à tous ceux qui glandouillent pour nettoyer les dégâts… considérables.

    Excellent exercice d’écrire à la main ses poésies, l’écriture s’améliore.
    On finit par le porte-plume, puis la plume, puis le roseau

  6. j’aime beaucoup ces vidéos-poème

  7. @ Francesca : pour quoi (chemin de) fer ?

    • Francesca dit :

      Juste pour faire comme à la fin du poème de Prévert :
      « …signe que vous pouvez signer
      Alors vous arrachez tout doucement
      une des plumes de l’oiseau
      et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau. »

  8. PdB dit :

    (signer, pourquoi fair plutôt) (le glamour, la passion, le plaisir de lire) (Paris aujourd’hui ressemble à une immense tribune : ils sont partout -ce sont des hommes la trentaine en short, colorés parfois à même les joues, on a honte pour notre genre) ( mais il s’agit de Paris France le 9 juin seize- soit le cent un mars debout quand même)

    • @ PdB : le sport devenu totalement militarisé (surtout avec leurs « fans-zones »), il faudrait peut-être aussi des gilets pare-balles pour les joueurs…
      Je croyais qu’on était en « état d’urgence »… mais c’est surtout pour les présidentielles, on dirait !
      Les « jeux du cirque », comme l’a écrit le responsable des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou, en réalité. 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :