Bailleul (Nord) et environs [3]

(cliquer sur l’image et le petit haut-parleur.)

Rentrés à Paris mardi vers 18h30, je pensais une nouvelle fois (flash-back de l’esprit) au jardin et au clocher de Bailleul  : on entend celui-ci depuis celui-là.

J’ai eu envie de revoir le premier Vine que j’avais envoyé samedi dernier dans l’après-midi sur Twitter, le (re)voici, et quelques pas plus loin c’est la tour de la mairie qui domine la ville et d’où l’on peut, au sommet, apercevoir d’un regard circulaire les monts de Flandre.

Beffroi Bailleul_DH(photo : cliquer pour agrandir.)

[ FIN ]

Tagué , ,

18 réflexions sur “Bailleul (Nord) et environs [3]

  1. brigetoun dit :

    un très charmant au revoir à cette ville

  2. @ brigetoun : j’ai dû reporter la « fin » d’un jour…

  3. On sent presque le parfum de ces fleurs du nord et on se laisse griser par la ronde répétitive des abeilles…
    Vos petits films sur Vine ont un effet hypnotique ! On en redemande 🙂

  4. Alex dit :

    On voit encore des abeilles…mais pour combien de temps ?

  5. Godard dit :

    Beau ciel bleu délavé, même les voitures semblent sortir du lavomatic.

  6. @ Godarc : il s’agit donc d’un lavautomatic !

  7. Alex dit :

    Notre société inventeuse de produits chimiques et technologiques a programmé la mort des petits habitants de la terre, nos frères les animaux, comme les appelait Saint François d’Assise.
    Cynisme du « progrès ».
    Des l’instant que l’on peut tuer les animaux sans pitié, on peut aussi tuer les hommes sans pitié.
    Cynisme des « idéologies ».

  8. Alex dit :

    Dilemme…d’où les tragédies ! (relire aussi Racine)

  9. @ Alex : Athalie aurait peut-être à voir avec Attila ?… 🙂

  10. PdB dit :

    ça butine… :°))

  11. Francesca dit :

    On sait que les abeilles disparaissent, mais pas à Paris où il semble qu’elles n’aient jamais été aussi nombreuses.
    Dans le jardin de la copropriété nous avons reporté la tonte des troènes en fleurs pour les laisser butiner. On peut, doucement, s’approcher et l’on voit clairement leurs petits sacs jaunes de pollen accrochés à leurs pattes pendant leur collecte de corolle en corolle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :