Abuser d’Uzès [9]

la tour du pin si proche

de la Fenestrelle semble

ouverte sur l’azur après

son installation plantée

toujours inchangée elle-

même et ressemble tout à

fait au bref penchant de

balancier l’arbre rythme

l’élan et s’élance vif à

secret perdu pendant que

le mistral se repose sur

le transat d’aujourd’hui

la chaleur pose un duvet

lourd sur le front ainsi

les cigales assommées se

taisent transparentes au

regard et à l’écoute sus

par le cataclysme révélé

dans l’estival bleuté si

profond le ciel a envahi

les esprits alors que l’

eau de la piscine se mue

en miroir vert du soleil

biseauté ici perspective

de grand remuement brûlé

Pin_DH(photo prise à Uzès le 28 juillet : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , ,

16 réflexions sur “Abuser d’Uzès [9]

  1. brigetoun dit :

    dans le grand remuement brûlé… mais la piscine

  2. lanlanhue dit :

    bonnes vacances :-))

  3. on envie la piscine…

  4. gballand dit :

    Paix, mais avec un certain point de vue 😉

  5. Francesca dit :

    Plutôt très chaud à Paris aussi mais on ne voit de bleu qu’entre de rares trouées dans les nuages.
    On envie ce pur azur qu’en dépit de ta main malade tu as su saisir dans « la position du tireur couché »… sur le dos 🙂

  6. Alex dit :

    Ici en Normandie, les 4 saisons dans la journée… soleil et pluie, chaud et froid, se succèdent rapidement… si bien qu’au retour de vacances, les uns réjouis racontent avoir eu du beau temps, les autres du mauvais… conséquence, couchers et levers de soleil toujours inattendus et sublimes au-dessus de la mer de la Manche…

  7. Natacha S. dit :

    Le pin est un cyprès. Remarque botanique qui contrerait l’esthétique. Comment dire: «La tour du cyprès, si proche de la Fénestrelle» Si près, si proche, Uzès… Je vous souhaite d’y passer belles nuits et beaux jours.

  8. Arlette A dit :

    Belles lignes à l’envers, géométrie bouleversée car abeilles en folie…
    Il faut porter plainte !!
    (dernières nouvelles sur le journal du « Dauphiné libéré » après les coqs et les chats qui chantent à la mi-Août)

  9. @ Arlette A : les abeilles disparaissent hélas dans les campagnes à cause des insecticides (et se multiplient à Paris)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :