Images déroulantes sur l’autoroute Avignon ==> Paris (1)

On double des véhicules de toutes sortes – certains sont beaux comme des camions – et le paysage se tient de l’autre côté de la double voie, à droite ou à gauche, la saignée de l’autoroute ne lui a pas demandé son avis.

Les rouleaux de paille ne concurrencent pas les roues des poids-lourds, les pylônes d’électricité et les éoliennes (on aperçoit un immense espace où des mâts tout nus sont en attente de la pause de leurs pales) dominent la situation.

Les nuages dans le ciel, d’un bleu qui va tirant de plus en plus vers le gris, semblent respecter une certaine limitation de vitesse – décidée par on ne sait qui.

Imdé1_DH

Imdé2_DH

Imdé3_DH

Imdé3bis_DH

Imdé4_DH

Imdé5_DH

Imdé6_DH

Imdé7_DH

Imdé8_DH

Imdé9_DH(toutes les photos, prises le 31 juillet, sont agrandissbles.)

(Yusef Lateef, The Plum Blossom)

[ ☛ à suivre ]

Tagué ,

24 réflexions sur “Images déroulantes sur l’autoroute Avignon ==> Paris (1)

  1. brigetoun dit :

    sont beaux… comme des camions, les camions illustrés
    mais je me demande ce que sont les deux trucs verticaux de la première photo

  2. @ brigetoun : une sculpture « moderne » qui détourne dangereusement l’attention du conducteur…

  3. gballand dit :

    Étrange, on se croirait aux « States ». La musique est un peu monotone, je trouve, comme l’autoroute où tout défile et où on ne retient rien 😉

  4. Jean-Pierre dit :

    Welcome Home Dominique y Benviguts!
    Rassure-nous, sur cette photo ce n’est pas toi qui tiens l’objectif… et le volant tambien?

    • @ Jean-Pierre : si tu examines un peu les photos (par exemple la numéro 5 avec la camionnette de CRS remontant en convoi vers Paris), tu t’apercevras qu’elle est prise, comme toutes les autres, côté passager, avec les vignettes d’assurance et de contrôle technique sur le pare-brise !
      J’avais cédé le volant durant deux heures… sur les 7h 30 de trajet au total.

  5. La route se lit comme un livre sous votre regard malicieux et ce ciel superbe !
    Le diapason monumental éclatant au soleil donne le La à la flûte, mais j’avoue avoir un faible pour le bolide rouge de la dernière photo…

    • @ mchristinegrimard : c’est toujours le même signe musical, après avoir contounré Lyon, qui indique le début de la portée !
      Les photos sont dans l’ordre strictement chronologique : la Ferrari, avec le ronflement énorme de son moteur, est bien apparue juste après le camion « Prudent »… 🙂

  6. nanamarton dit :

    L’autoroute comme un rêve de Little Nemo !
    Vous êtes certain d’être rentré par l’A7 et pas par une bretelle secrète et slumberlandisée ?

  7. Godart dit :

    Surfaces vitrées de la voiture et long serpent routier avec vous font bon ménage.

  8. Alex dit :

    7h30 de trajet sur l’autoroute…on a le temps d’examiner tous les véhicules…et de s’étonner,..du moins on cherche à s’étonner pour se distraire…

    • @ Alex : à trois dans une voiture, pour remonter d’Uzès, c’était une des solutions choisies (7h30, y compris deux arrêts).
      La radio de bord, ou les conversations, distraient aussi (agréablement)…

  9. Francesca dit :

    Malgré l’effort de certains, je ne trouve aucune poésie aux camions qui pourrissent tous mes déplacements en voiture. Il faut dire qu’une C1 est ridicule à côté de ces mastodontes…

  10. @ Francesca : les camions se doublent par la gauche, c’est un facile exercice…
    Quant à la poésie, chacun(e) la trouve où il (ou elle) la voit.

    • Francesca dit :

      A vrai dire, depuis que j’ai vu « Duel » ils me font PEUR 🙂
      Certains conduisent comme des fous pour des raisons que l’on connaît, hélas.

      • @ Francesca : je pense qu’il y a moins d’irresponsables au volant des camions que des voitures.
        Il est vrai qu’on est plus tranquilles au cinéma avec Spielberg 🙂

  11. Aunryz dit :

    7h30 d’autoroute (en grande partie) voilà qui mérite bien la sculpture de Marta Pan (qui représente l’infini)
    Une route qui prétend supprimer en partie la distance grâce à la vitesse et qui en fait distant la durée dans l’ennui.
    A moins d’avoir des occupations (et un oeil !) comme celle dont tu nous partages les fruits.
    [ Je ne te propose pas d’échanger contre les 17h d’autoroutes qui mènent d’Avignon à la Calabre (sourire)² …]
    Paris est un autre infini.

  12. @ Aunryz : j’ai particulièrement apprécié les portions d’autoroute où l’on est obligés de rouler à 90 km/h pour cause de « vitesse régulée »… 😉 Ils ont réinventé les routes nationales !
    Mais pour la Calabre, tu ne pouvais prendre l’avion ?

    • Aunryz dit :

      Oui, on réinvente, c’est formidable (fourire)²

      Dans certains cas on va jusqu’au 70 km/h (Grenoble pour les pics de pollution)

      (L’avion … oui mais)
      Virilio disait que nous avons inventé un monde dans lequel il n’y a plus de trajet
      (à la télé on disait autrefois « sans transition … » qui permettait de passer d’un massacre à un résultat sportif.

      On ne le dit même plus)

      Quand un trajet me pèse … je l’allonge, j’y ajoute du décourci (un peu comme tu l’as fait en t’intéressant – et nous avec – aux détails, à ce qui occupait ton espace/temps.
      L’avion, je le vois comme dans un problème de maths,
      un passage par l’abstraction
      on décolle de la terre (Hercule peut alors nous étrangler facilement, Gaia ne nous nourrit plus (sourire)²)
      on traverse des lieux réduits à … rien
      puis on atterrit … ailleurs

      Perte de continuité (de sens ?)

      tout le contraire de ce que tu proposes ici …

      • @ Aunryz : l’avion présente quand même quelques avantages. Je ne pense pas que j’aurais été au Caire en voiture (et surtout compte tenu de la conduite imprévisible des autochtones).
        L’avion est un « décourci », comme tu dis, style SF : le voyage dans le temps est accéléré, et l’on peut s’en trouver parfois tourneboulé.
        Je repense tout à coup au personnage d’un livre de Richard Matheson.

  13. Harlon dit :

    J’aime ton choix de musique. Paix, Harlon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :