Ré-visions particulières [2]

Net3_DH

Dans le lointain, les nuages se rassemblent comme pour fomenter un mauvais coup. Un éclair zèbre (en blanc sur noir) la masse moutonneuse dont tu n’as jamais été le gardien, la pluie ne devrait pas tarder si elle veut être au rendez-vous des boit-sans-soif. Où coule une rivière à tes pieds naufragés, les galets se polissent en son lit : une truite se joue des obstacles cachés mais personne pour agiter une canne à lancer. Le ciel n’a pas dit son dernier mot et prépare une réponse cinglante, tu mets ta capuche, tu fermes le capuchon de ton stylo, la page serait bien trop vite délavée et les petits carreaux n’y résisteraient pas. Posé sur le silence troublé par l’orage qui vient, seul un coucou te fait de l’œil ou de l’oreille, c’est sans doute un adepte forestier de Philip Glass. Les flots semblent comme enfler, un petit tronc d’arbre navigue au hasard des caprices liquides, tu remarques le frôlement des feuilles, elles paraissent nerveuses avec leurs nervures semblables à des veines sur les mains. Et maintenant, ça dégringole de là-haut, un réservoir de millions de tonnes, mieux que des centaines de Canadair, aucun incendie n’ose répliquer, le déversoir ne compte pas le niveau de ses réserves, la rivière aspire le ciel, à moins que ce ne soit l’inverse ou l’averse. Tu te fraies un chemin, trempé jusqu’aux os, squelette nageant debout, mais tu sais bien que le soleil réapparaîtra forcément – comme si un miracle était toujours possible (sinon, la vie vaudrait-elle la peine de continuer à la parcourir ?). La ville n’est plus distante maintenant que d’une centaine de kilomètres, le monde civilisé t’offrira le havre, le repos, la détente, l’oubli nécessaires, et si tu trouves un hôtel, tu t’arrangeras pour partir à la cloche de bois dont tu aimes épisodiquement le battant.

Net4_DH(Paris, rue Marie-et-Louise, 10e, le 16 août. Cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué ,

14 réflexions sur “Ré-visions particulières [2]

  1. brigetoun dit :

    plus qu’une centaine de kilomètres.. courage (et attendons la suite – aime ces re-visions)
    (sur le Canard Enchaîné hier un dessin : deux sages corses se demandant comment calmer les ardeurs des pro et anti burkinis et envisageant le passage de canadairs au dessus des plages et des belligérants)

    • @ brigetoun : il est vrai que c’est LE problème le plus important qu’ait rencontré jusqu’à présent le quinquennat de Hollande…
      On ignore quelle tenue il portera s’il se présente en avril 2017 à nos suffrages. Un boxer short serait tout indiqué.

  2. lanlanhue dit :

    un autre souffle d’écriture, bonne journée d’écriture Dominique !

  3. Alex dit :

    Pauvre hère sous une pluie diluvienne…je m’inquiète pour le carnet de notes et le stylo détrempés dans sa poche…une poésie qui va à vau-l’eau…
    Et comment sauver son auteur le naufragé…

  4. Alex dit :

    …existe-t-il encore des hôtels, comme à l’époque de Verlaine, avec à l’affiche, autorisé même aux poètes dépenaillés à la dérive –

    • @ Alex : Le poète qui possède une CB bien alimentée a libre accès partout… Les « dépenaillés » couchent sous les ponts à Stalingrad (Paris) ou sur les bancs de la place de la République.

  5. Francesca dit :

    Heureuse de savoir les outils d’écriture à l’abri de la pluie qui a fini par cesser tout à fait à Paris.
    Etonnante, cette nana grassouillette de Miss. ic et amusante, l’ombre qui dessine un couteau prêt à étaler de la peinture sur les volets de la boutique !

  6. @ Francesca : oui, une sorte de miroir en bois !

  7. Arlette A dit :

    Tout se ferme et se « barre » revenez demain le soleil est à la carte et la cloche s’en va à cloche -pied
    Beau texte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :