Ré-visions particulières [6]

Net11_DH

Devant l’entrée de chaque station de métro il fallait se soumettre à une fouille approfondie par des militaires en gilets pare-balles et lourdement équipés de fusils automatiques, voire de lance-roquettes. La carte d’identité était exigée de chaque voyageur : la tienne, imitée par des professionnels, passait sans encombre avec toi les portes anti-franchissement qui avaient été équipées d’énormes lames de rasoir (Gillette avait supplanté Decaux pour ce marché). Tu savais bien que tu étais filmé au cours de tous tes déplacements mais comme tu ne faisais rien de mal c’était vraiment donner beaucoup de travail à des gens – ce qui n’était certes pas négligeable – pour zéro résultat. Au bout d’un certain temps, tu étais parvenu au lieu de ton rendez-vous, du côté des Champs-Élysées : au moins la concorde régnait-elle dans ce quartier de Paris. Quand tu aperçus le grand chef de l’organisation, tu pensas que sa physionomie ne t’était pas étrangère. Ses lunettes à la Léon Blum, ses cheveux clairsemés, sa voix de tête, ses mains joueuses et parlantes, sa bouche assez mince, son costume noir à l’ancienne avec de fines rayures, tout dans sa tenue rappelait une époque disparue, comme si tu avais été transporté par une sorte de flash-back cinématographique dans une époque historique bien définie. Il te demanda de t’asseoir dans un fauteuil en cuir, à côté de celui où il se tenait, juste devant son bureau style art déco. Il se mit à te parler comme à quelqu’un en qui il aurait placé la plus grande confiance alors que tu ne l’avais jamais rencontré auparavant ; une enquête approfondie de personnalité avait dû être effectuée sur ton compte et tu ne t’étais aperçu de rien. Tu l’écoutais non pas t’interroger (puisqu’il savait apparemment tout de toi) mais développer une vaste analyse stratégique de la situation que vivait le pays : une dictature qui se voulait « soft » et qui, au prétexte de la protection complète des citoyens, avait rendu ceux-ci totalement dépendants d’un pouvoir désormais non partagé, omnipotent et aveugle dans la répression de toute déviation constatée ou tout simplement imaginée.

Net12_DH(Paris, métro Goncourt, 10e/11e, et rue des Archives, 4e, le 16 août. Cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , ,

8 réflexions sur “Ré-visions particulières [6]

  1. brigetoun dit :

    quel portrait !
    et quel futur, pas si étrange que ça.. !

  2. Alex dit :

    Le grand chef occulte a sans doute une machine à lire dans les pensées, alimentée automatiquement par les ordinateurs et les téléphones.
    Le chef pas occulte aussi.

  3. @ Alex : le « détecteur de mensonges » comme une première étape de la « détection de la pensée » ?
    Pourra-t-on toujours faire l’éloge du… « libre-penseur » ?

  4. Alex dit :

    Ils forment une secte d’insectes qui se détectent et nous affectent comme une peste.

  5. @ Alex : Voir auprès de Monsanto s’ils n’ont pas prévu un pesticide adapté…

  6. Francesca dit :

    La « dictature soft »…c’est à peine exagéré ! On ne sait pas si l’on doit se sentir protégé ou menacé par les rondes, samedi midi, de trois militaires armés jusqu’aux dents dans les allées du paisible marché du XXème arrondissement. On détourne les yeux de peur d’être interrogé sur des méfaits qu’on aurait commis…

  7. @ Francesca : il serait utile que ces soldats puissent aussi renseigner les passants sur les produits exposés (sont-ils bio, sont-ils frais, sont-ils « cancérogènes »… ?, etc.). On leur en saurait gré. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :