Ré-visions particulières [7]

Net13_DH

Le panorama politique ainsi tracé devant toi ne laissait plus grand espoir, sauf celui d’un sursaut du peuple malgré le bâillon et les fers dont il souffrait. Seules des actions individuelles, cachées, séparées les unes des autres (sans aucune connexion qui puisse être espionnée, enregistrée et rattachée à la source qui l’avait permise) pourraient enrayer la marche de la machine totalitaire comme le grain de sable dans le rouage délicat d’une horloge têtue. Le grand chef, qui n’avait jamais prononcé son nom ni le tien, semblait sûr de son fait et convaincu de l’entreprise qu’il mettait sur pied dans l’ombre. Il ne s’agissait pas de tout faire sauter, ou de se lancer dans des actes criminels qui n’auraient produit qu’une répression encore plus féroce – quand tu passais par la station de métro Colonel-Fabien, tu repensais automatiquement à Pierre Georges, le communiste français qui tua (le 21 août 1941) pour la première fois à Paris, durant la Seconde Guerre mondiale, un soldat allemand sur le quai du métro Barbès-Rochechouart, et aux représailles qui s’ensuivirent. Il fallait donc miser sur des actes presque imperceptibles mais dont les conséquences matérielles pouvaient créer de sérieuses difficultés aux hiérarques tenant les rênes du pays en main : coupures d’électricité, hacking des sites Internet officiels, détournement des messages gouvernementaux, inversion des panneaux de signalisation, déboulonnage des plaques de rues, tags d’alerte répétés sur les murs et les monuments publics… la liste n’était pas exhaustive. Ce qui pouvait paraître anecdotique se révélerait à la longue comme une sorte de « résistance active » face à l’État occupant. Mais pour toi, il avait été décidé de te propulser dans une opération d’une autre envergure, afin que l’OCAL (Organisation clandestine d’actions libératrices) soit soudain mise sur le devant de la scène médiatique passée totalement aux ordres du pouvoir en place.

Net14_DH(Paris, rue des Archives, 4e, le 16 août. Cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , ,

16 réflexions sur “Ré-visions particulières [7]

  1. brigetoun dit :

    toi (le toi dans le texte) destiné à passer du sabotage au terrorisme comme ils diront … mes voeux t’accompagnent

  2. gballand dit :

    Finalement, il peut choisir alternativement plusieurs chaussures à son pied, l’essentiel étant la discrétion 😉

  3. Alex dit :

    …relire les auteurs grecs, s’ils n’ont pas tous été brûlés, et s’en inspirer, pour pratiquer, au gré de la vie quotidienne, un habile jeu de questions et de réponses, qui sème le doute dans l’esprit de la population, et lui fait trouver tout seul la bonne réponse !
    « C’est toi qui le dit ».
    …infiltrer l’ennemi afin de découvrir les véritables instigateurs.
    …mettre du sucre dans le réservoir d’essence de leurs voitures.
    …boucher le tuyau d’échappement de gaz avec une pomme.

  4. @ Alex : Dommage que l’énorme livre que Pasolini lui avait consacré n’ait pu paraître après sa mort.

  5. Alex dit :

    …et une excellente arme – qui désarme – le rire !
    Mais les bonnes blagues que l’on apprécie et retient le mieux, ce sont les plus fines.

  6. @ Alex : 🙂 (mais à manier avec précaution !)

  7. Francesca dit :

    Le lien sur Pierre Georges est très bien documenté ! J’avais oublié que c’était le vrai nom du Colonel Fabien, alors que j’ai lu le livre que sa fille Monique lui a consacré il y a une dizaine d’années « Le colonel Fabien était mon père ».

    • @ Francesca : mais ce titre apparaissait bien comme une réponse à la question : « Qui se cachait en réalité sous le nom (de guerre) du « Colonel Fabien »…
      Il est vrai que le nom de « Pierre Georges » aurait été plus quelconque pour la dénomination d’une station de métro (au contraire de « Jacques Bonsergent » !) avec sa connotation sonnant la résistance.
      Merci pour cette remarque 😉

  8. Robert Spire dit :

    Sabotage! Une pharmacie a remplacé le café-restaurant « Le Chabert » où j’allais souvent dans ma jeunesse. (A gauche en sortant du métro vers la Place du Colonel Fabien)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :