Ré-visions particulières [8]

Net15_DH

Ce que tu devais accomplir était écrit à la main (une encre noire, provenant sans doute d’un stylo à pompe, le fusil en réduction du combattant de l’ombre), tu en pris connaissance, tu fis une boule de ce petit papier quadrillé et tu l’avalas. Il te fallut le mâcher un peu car il ne fondait pas entre la langue et le palais comme une hostie dominicale. Maintenant, il suffisait de te préparer à mettre les instructions en application. Tu te dirigeas vers le BHV où on trouvait tout, même si l’ancienne Samaritaine avait disparu en tant que telle : pour LVMH, l’ouverture d’un gigantesque « complexe » commercial et « social » en 2018, à laquelle le Conseil d’État avait finalement donné son accord le 19 juin 2015, n’était pas du luxe. Dans le labyrinthe du sous-sol « bricolage » du magasin situé en face de la résidence d’Anne Hidalgo, tu te déplaçais un peu au hasard des rayons et du bric-à-brac entassé : perceuses avec ou sans percussion, vis et clous à en perdre la tête, ampoules électriques, armoires de salles de bain, échelles, vitres, planches de bois ou de fer, lampes de poche, rouleaux de scotch et colles diverses, outils de toutes sortes et instruments pour acheteurs de tous acabits. Même s’il était encore en vente libre, tu t’étonnas de trouver aussi facilement ce que tu cherchais.
– C’est pour offrir ? demanda la vendeuse qui devait travailler dans ces lieux quasi patrimoniaux depuis une trentaine d’années.
– Exactement ! Et si vous pouviez me l’emballer dans un paquet-cadeau, ce serait parfait ! lui répondis-tu en souriant.
L’affaire était dans le sac, il suffisait de reprendre le métro à Hôtel de Ville. Ta montre – que tu n’avais jamais troquée contre la simple indication numérique figurant sur ton téléphone de poche – marquait onze heures trente.

Net16_DH(Paris, rue des Archives, 4e, le 16 août. Cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,

18 réflexions sur “Ré-visions particulières [8]

  1. brigetoun dit :

    et je me demande ce que vous avez acheté dans le fabuleux sous-sol-caverne-d’ali-baba et crains de lui deviner un usage agressif

  2. annaurlivernenghi dit :

    Et ?????? Oui je sais. Patientez…

  3. Écriture parfaite qui n’allège cependant pas l’atmosphère de ce monde à cheval entre réalité et cauchemar. L’angoisse n’est pas le port que je préfère…

  4. Alex dit :

    « Je vais aller voir à la Samaritaine », « tu peux le trouver à la Samaritaine », phrases au bord de la bouche de tous les Parisiens, pour tous les bidules indispensables à la vie quotidienne, sinon le monde s’écroulerait.

    Mais le mec aux valises, l’actuel proprio, vit dans des valises, en voyage constant à travers le monde, il ignore tout de l’odeur et de la saveur de Paris…

  5. Francesca dit :

    Nous allons donc bientôt réentendre ce slogan plutôt justifié à l’époque de sa splendeur : « On trouve tout à la Samaritaine » ?
    Après sa disparition inquiétante et le Bon Marché étant devenu très cher, on a ses habitudes au BHV, qui va sans doute souffrir de la relative proximité mais on ne s’inquiète pas des querelles fratricides entre grands proprios !

  6. @ Francesca : le slogan m’apparaît maintenant un peu usé…
    Propositions de renouvellement :
    – Habillez-vous d’un rien en Dior !
    – Chez Arnault, y’a tout c’qui faut !
    – Pas de rival rue de Rivoli ! etc.

  7. Francesca dit :

    🙂

  8. Alex dit :

    @ DH : Bernard Arnault, une époustouflante ascension !
    Ecole polytechnique est une école d’ingénieurs, certes qui savent jongler avec les chiffres pour construire des engins allant sur d’autres planètes, par exemple, ou des avions plus performants avec de nouveaux matériaux, mais j’ignorais que ce fut aussi pour avaler les entreprises d’affaires familiales.

  9. pchcomm dit :

    l’alibi social de la refonte de ce grand magasin en centre commercial de luxe va de pair avec la municipalité qui l’a autorisée, sinon promu (pendant ce temps-là, les employés ont été foutus dehors) (voir « Merci Patron »)

  10. gballand dit :

    Un cadeau qui va faire parler de lui, je le crains…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :