Ré-visions particulières [9]

Net17_DH

Afin d’éviter la paralysie économique du pays, et d’effacer la mauvaise image qui en était rapportée à l’étranger, le couvre-feu diurne avait été finalement levé. La surveillance permanente, par « caméras de vidéo-protection », des passants et promeneurs dans Paris suffirait, pensait-on en haut lieu, à éviter tout acte d’indiscipline civique ou visant les fondements mêmes de l’État carcéral. On commençait à croiser de nouveau quelques touristes américains ou chinois dans les rues : les premiers parlaient fort, les seconds se faisaient discrets. Au retour, tu avais évité le métro, où de rares clients (la RATP avait été cédée à Vincent Bolloré qui étendait ainsi sa toile capitaliste même dans les boyaux souterrains) devaient poireauter sur les quais. Toutes les affiches publicitaires, jadis en papier et collées par des virtuoses du pinceau, avaient été remplacées par des écrans Rétina 4 X 3 permettant leur rotation accélérée comme dans une chaîne télévisée d’infos en boucle. Tu avais réussi à caser ton « cadeau » du BHV à l’intérieur de ton sac à dos, c’était plus sûr. Tu marchais dans le Marais mais ne croisais aucune barque (tu te souvins tout à coup ici du film Cruising, de William Friedkin, 1980, avec Al Pacino) naviguant sur ces flots imaginaires. Quelques épaves de voitures ou de bicyclettes, à l’époque où la circulation avec un moyen de déplacement individuel était encore autorisée, avaient été conservées, comme pour faire honte à ceux qui, un jour, avaient osé privilégier leur plaisir personnel, égoïste et anti-démocratique, par rapport aux « transports en commun ». Tu te dis ironiquement qu’il suffirait de se garder un petit vélo dans la tête, tant que celle-ci ne serait pas en proie à son effraction totale dépassant celle « du temps de cerveau humain disponible » réservé jusqu’alors à la seule publicité télévisée.

Net18_DH(Paris, rue des Archives, 4e, le 16 août. Cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , , ,

23 réflexions sur “Ré-visions particulières [9]

  1. Bientôt un crime de marcher et d’échaper ainsi aux pubs de Bolloré

  2. brigetoun dit :

    moi me sentais pas concernée par l’interdiction du moyen de transport individuel (ou, me connaissant, il m’était venu désir d’en avoir un maintenant que ce n’était plus possible, et je tournais autour des épaves)
    pour les affiches l’habitude était prise de passer au milieu d’elles sans les voir

  3. @ brigetoun : les oreillettes étaient cependant toujours en vente libre…

  4. pchcomm dit :

    il me semble que ce joli petit cabriolet est du même tonneau que le moyen de transport – au siècle dernier, certes- de Nestor Burma, ou je me trompe ?

  5. @ pchcom : N’ayant pas l’habitude de regarder cette série télé, je te laisse la responsabilité de ce rapprochement cambriolé…

  6. Alex dit :

    Après les aéroports et les autoroutes, il est évident que le métro parisien sera vendu, ainsi que notre réseau ferroviaire, la poste, etc…
    Mais il en reste encore beaucoup à vendre ! Les ministères, la police, les pompiers, les hôpitaux, les écoles… le Louvre…

    • @ Alex : le marché s’annonce juteux !!!
      Mais les ministères – très allégés – resteront en place : il faut bien que l’État gère (un tant soit peu) ou en donne l’illusion.

  7. L’étagère, elle est bonne :)))

  8. annaurlivernenghi dit :

    C’est bien.

  9. @ annaurlivernenghi : mais comment tout cela finira-t-il ?

    • Francesca dit :

      Question obligée, surtout si l’on visite le dernier lien (publicité) où je découvre que le seul personnage politique invité le 8 août par France Inter pour parler du Front Populaire avait été… le porte parole du Front National !
      Déjà abattue pas le décès de Michel Butor, là je suis atterrée.

  10. @ Francesca : le stagiaire de France Inter, chargé de prendre les rdv, a dû confondre les deux Fronts.

  11. Alain Pierrot dit :

    Paul Fournel n’est sûrement pas un partisan des Bolloré/Decaux & consorts, fermiers généraux (pas généreux! certes) concessionnaires de nos « big data » — mais lui, un vrai adepte du vélo urbain ou autre…

  12. Alain Pierrot dit :

    Fournel, adepte de littérature aventureuse autant qu’oulipienne… (un ami d’amis) — son Poils de Cairote a pris une nouvelle actualité considérable, avec sa prise en compte des ‘tirelire’, sans islamophobie anti « burkini » (— plein de sympathie, ici,pour les Burkinabe, je ne peux que vilipender la terminologie démagogue des #journaloose et autres #speakeineptes)

  13. Alain Pierrot dit :

    #journaloose : n. épicène, [HIST] Employé des médias dits « de masse » ou « sociaux », recruté pour sa docilité à propager les laxismes intellectuel, éthique et linguisitique dans les flux d’information qui tiennent lieu de ‘presse’ au début du XXie siècle

  14. Alain Pierrot dit :

    je noterais volontiers que les tenues de plongée ou d’assaut des troupes d’élite ou maintien de l’ordre ressemblent fort à des voiles islamiques ‘burkin’-isés (ça me fait mal d’utiliser ce *** de Dieu de terme!)! Vivement que « Sarko la Talonnette » mette de l’ordre là dedans et exige un ‘dress-code’ adapté aux usages sur les yachts Bolloré…

  15. @ Alain Pierrot : vous ne croyez pas si bien dire (vous verrez demain matin)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :