Ré-visions particulières [12]

Net23_DH

Au dernier moment, tu as désobéi. Tu ne pensais plus qu’un acte individuel de révolte (puisque d’une façon ou d’une autre les médias auraient eu l’ordre de le passer totalement sous silence) pouvait être d’une utilité quelconque. La résistance avait sans doute d’autres chemins à inventer puis à emprunter. Il fallait peut-être retrouver un sens « commun » (selon l’acception idéologique qu’un ancien penseur désormais interdit, Alain Badiou, donna à cet adjectif), pour s’élever contre le totalitarisme ambiant. Depuis ton téléphone, tu envoyas un message crypté au grand chef. Il ne restait plus qu’attendre maintenant que la nuit étende sa nappe hypnotique sur la ville. En ces temps d’incertitude et de limitation grandissante des libertés, tu te demandais ce qui valait encore la peine : s’opposer, se retirer du monde, oublier tout dans le « divertissement », ne plus jamais s’occuper de politique, comme elle s’occupait pourtant de toi, naviguer dans l’art (malgré la censure pesante), voyager (malgré les limitations imposées aux déplacements hors du territoire national), rêver (malgré la captation possible des ondes émises par ton imagination), ou dormir indéfiniment. Tu étais maintenant rentré chez toi et avais défait le carton qui contenait le dernier modèle de l’aile volante, propulsée par un petit moteur électrique. Tu te harnachas, tu pensais à ces héros du début de l’aviation ou à ces « merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines » qui souvent se cassèrent le nez pour la beauté du geste. Tu grimpas sur ton balcon : tout était calme, le noir laissait juste passer une lumière incertaine, là, au loin. Tu t’élanças, tu n’avais pas de « plan de vol » et tu manquais peut-être, après tout, d’un plan de vie. Le vent t’emporterait quelque part, bien au-delà de Paris, et tu espéras, dans l’éclair de ton envol, qu’il suffirait de lui faire une confiance aveugle.

Net24_DH(Paris, 03:47 et 03:51, le 26 août. Cliquer pour agrandir.)

(Terry Riley, A Rainbow in Curved Air)

[ ☛ FIN ]

Tagué , ,

18 réflexions sur “Ré-visions particulières [12]

  1. brigetoun dit :

    cela valait au moins autant que de se risquer à faire confiance aux politiques, et même à la fermeté d’une résistance..
    le hasard, l’audace comme dernière possibilité et sagesse.

  2. On lui souhaite des vents favorables pour le porter en douceur vers un monde plus planant.
    Merci pour la musique !

  3. annaurlivernenghi dit :

    Oh non ! Fin. Ici, rive gauche, addiction

  4. gballand dit :

    Un plan de vol, accroché à la queue du « rainbow » – pas le warrior, sinon c’est la catastrophe. La version de « l’homme qui dort » a déjà été expérimentée et ne se solde pas par des résultats concluants 😉

  5. @ gballand : il avait évité cette péréquation-là… 😉

  6. Francesca dit :

    Il faudrait imaginer que ce choix fut salutaire, mais les nuages sont revenus en masse et n’augurent rien de bon…

  7. Alex dit :

    Ré-visions particulières, chapitre 12 : grosse déception s’il se suicide !

  8. pchcomm dit :

    (photos magnifiques) (on dirait un uber qui passe sur l’avenue) (les autos de bolloré garées au feu vert, on aime particulièrement) (il faut continuer à rêver)

  9. c’est pas Gosseyn, mais Flyby

  10. Désormière dit :

    J’ai tout lu. D’un coup. Remontant patiemment vers le premier épisode pour redescendre ici. Je ne regrette pas la démarche feuilletonesque. Quel plaisir et quelle…chute !

  11. @ Désormière : merci pour votre… patience (à la fin, ça tournait un peu en rond, il fallait quitter le manège) ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :