Champs choraux d’éoliennes

Il semble qu’elles poussent sans interruption. Ces nouvelles asperges agitées recouvriront peut-être un jour toutes les surfaces cultivables : l’énergie de l’agriculteur s’en sera allée au vent, comme une fleur de pissenlit éparpillée d’un souffle. Larousse n’avait sûrement pas imaginé cette efflorescence.

Elles percent aussi les flots maritimes, les bateaux doivent faire attention à elles comme les piétons aux « potelets », en forme de glaces géantes à la vanille, qui garnissent les trottoirs parisiens.

Mais depuis les toits de Bailleul (Hauts-de-France), on n’aperçoit pas encore la germination des éoliennes dans leurs champs choraux. Il faut dire qu’avec le vent du Nord

eoliennes1_dh

eoliennes2_dh

eoliennes3_dh

eoliennes4_dh

eoliennes5_dh

eoliennes6_dh(Photos prises le 17 septembre. Cliquer pour agrandir.)

Tagué ,

26 réflexions sur “Champs choraux d’éoliennes

  1. brigetoun dit :

    belle et fantastique succession d’images mentales pour accompagner les images du réel

  2. Seraient-elles là pour donner un peu de relief au plat-pays ? Leur chant lancinant en duo avec le vent est parfois envoûtant et le ballet circulaire de leurs bras hypnotique. Finirons-nous par nous habituer à leur présence comme nos ancêtres ont eu à le faire pour les poteaux électriques ?

  3. Elles dénaturent les souvenirs d’enfance dans les collines du Nord

  4. Dom A. dit :

    Je tra vaille actuelle mentsur un protot ype de vélo dinté rieur tr ansformé en généra teur d’élec trici té mais cest encore diffi cile deta per sur l’ordi na teur ne mêmet emps

  5. Alex dit :

    Les maisons de Bailleul ont l’air de regarder, d’un air sceptique, avec leurs fenêtres comme des yeux, cette forêt incongrue d’éoliennes… »Point trop n’en faut ! »

    Pourtant, une publicité de EDF affirmait qu’une seule éolienne, dans son jardin, suffisait à fournir de l’électricité, pour les maisons isolées en campagne, ou dans la brousse africaine…

  6. @ Alex : l’éolienne individuelle est nettement moins haute. L’éolien ne s’écrit plus seulement en html. 🙂

  7. annaurlivernenghi dit :

    Bien vu les fleurs de pissenlits et Larousse.

  8. Francesca dit :

    Du toit de la maison, plus d’éolienne en vue, ouf, mais tout de même, au loin sur la colline, une immense construction élégante, de type Eiffel ; relai tél peut-être.

  9. Alex dit :

    @ Dom A : sur les anciens vélos, il suffisait de pédaler pour allumer les feux arrière et avant.
    Dans les camps de rééducation des masses prolétariennes, en voie de construction, on occupera les prisonniers à pédaler pour fournir de l’électricité.

  10. Gilbert Pinna dit :

    … comme des batteurs pour les îles célestes flottantes.

  11. Désormière dit :

    Et quid des bonnets par-dessus les moulins ?

  12. Alex dit :

    @ Dom A : …et il serait utile d’installer enfin une prise sur les vélos pour recharger son téléphone !

  13. Zoë Lucider dit :

    Ah, ah! j’aime bien la berlue de Don Quichotte

  14. Arlette A dit :

    Moulins .. Moulins je me demandais si L’homme de la Mancha allait arriver
    J’aime ces grandes ailes qui bêtement tournent …ou pas
    Sur l’autoroute vers la Drôme elles fleurissent en toutes saisons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :