Fiat 500, rue des Archives de la mémoire

fiat-500-1_dh

Immanquablement, j’ai pensé hier à Giovanni Merloni quand j’ai remarqué cette minuscule Fiat 500 roulant dans Paris juste devant ma voiture, rue des Archives (3e) : elle est trop mignonne et semble toujours s’être évadée d’un film italien.

Au nom de la « dépollution », comme indiqué sur la camionnette de la première photo, on n’en verra bientôt plus une seule dans les rues de la capitale, comme sont d’ailleurs bannis dorénavant tous les véhicules à moteur antérieurs à 1997.

En revanche, on n’a pas encore interdit les usines avec leurs cheminées puantes, les métros qui freinent sans ridicule mais avec particules dans les stations, les bus à 70 % non encore « hybrides » (vive le mélange des genres !) ni les TGV, ni les avions qui décollent ou atterrissent impunément sur les tarmacs d’Orly et de Roissy.

Mais haro sur le baudet contribuable à quatre roues (les engins fonctionnant au diesel ne pourront plus rouler dès 2020 dans Paris), et on devra acheter une voiture électrique (vive les centrales nucléaires comme celles de Flamanville ou Fessenheim) pour parcourir 200 km au maximum sans devoir rebrancher sa batterie comme un vulgaire ordi.

Il nous reste donc quand même ces merveilles de souvenirs, la rue des Archives de la mémoire – cinéphile ou littéraire – et pourquoi alors s’attrister (Fiat lux !), prenons tout cela avec philosophie.

Objets animés, avez-vous donc une âme ?

fiat-500-2_dh(photos : cliquer pour agrandir.)

Tagué , , , , , , , ,

18 réflexions sur “Fiat 500, rue des Archives de la mémoire

  1. brigetoun dit :

    carrosser une électrique ou hybride en petite Fiat ? non ça n’aurait plus même charme…

    mais les TGV étant électriques ont toute leur place

  2. gballand dit :

    Oui, mais vous oubliez une chose, tout ceci va « booster » la croissance 😉 Dommage qu’on ne puisse pas respirer avec ses souvenirs, aussi, sans doute souffrirait-on moins de la pollution…

  3. J’ai longtemps roulé en Abarth 500 bosstée ESSEESSE (pour les connaisseurs) avec un Plaisir incomparable, chaque jour renouvelé tant sur l’accélération que sur le rugissement du moteur surpuissant compte tenu de la taille de la voiture. Je n’ai aucune honte à m’en souvenir avec délectation, d’autant plus que son moteur essence aurait aujourd’hui la vignette violette et tous les droits de circuler alors que sa gentillette ancêtre devrait rester au garage ! Les lois vont et viennent et n’est pas toujours « vert »qui veut bien le croire (l’électricité par exemple…). Le moteur à eau semble bien intéressant malgré tout !

    • @ mchristinegrimard : oui, les centrales nuclaires, avec leurs déchets radioactifs, pollueront durant des milliards d’années. Mais nous ne serons peut-être plus là pour essayer de les faire disparaître….
      La Fiat Abarth, joli bolide.
      Mais il y a des « Vélib' », à Lyon (plus beaux, avec leurs robes rouges, que les triste uniformes gris parisiens) : il suffit de se reconvertir !
      Quant au moteur à eau : la Seine, la Saône, le Rhône… : on ne manque pas de réserves… 🙂

  4. Arlette A dit :

    Qui s’attache à votre âme. ..

  5. Il y a quinze ans on vantait le Diesel…
    vous avez bien raison, il est plus facile d’imposer là où l’assiette est large et creuse

  6. @ colorsandpastels : parcourir la France (ou le monde) à pied est sans doute la solution la plus écologique (en évitant de passer par Pékin)…

  7. PdB dit :

    (l’accident de Flamanville était hors zone nucléaire, comme on sait, donc on est rassuré pas vrai ?) toute cette imagination pour contourner la législation sur le diesel par la voiture du peuple (et j’entends ce matin par la marque au lion, non mais jte jure…) réduite à néant par ces khmers verts de la municipalité, c’est à ne pas croire… (prenons le bazar avec philosophie, tu as raison, et roulons dans les vieilles autos la nuit et le week-end, allez…)

  8. @ PdB : oui, la résistance nocturne et le dimanche quand sonnent les cloches de Paris ou de Bâle, avec les vieilles « Citron » noires et le sigle FFI peint en blanc sur les portières… 😉

  9. Alex dit :

    Et à quand la limitation urgente de la circulation aérienne ?
    Un avion décolle toutes les minutes de Roissy et Orly, toutes les secondes de par le monde.
    Et on multiplie sans cesse la vente des avions… qui sont en grande partie responsables de la pollution atmosphérique, et du changement climatique !

    Les mesurettes de Mme Hidalgo ? Qui ne gênent que le bon peuple ? Une goutte d’eau dans la mer.

    • @ Alex : le peuple paiera… mais Paris, comme au temps de la formule « Panem et circences », espère (avec un slogan en anglais) décrocher les J.O. en 2024 (il faudra penser à installer des murs de verre anti-terroristes le long des stades, des piscines et autre lieux d’ébats sportifs). 😉

  10. @ Francesca : comme dirait quelqu’un d’outre-Atlantique : « Paris first ! » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :