Poème télégraphique – 22 – envoyé depuis Paris

theo1_dh

theo2_dh

theo3_dh

theo4_dh(cliquer pour agrandir les pages du petit carnet.)

(Ibrahim Maalouf, Red & Black Light)

Tagué ,

24 réflexions sur “Poème télégraphique – 22 – envoyé depuis Paris

  1. brigetoun dit :

    un poème pudique qui tarde à se révéler, pour être mieux goûté et approuvé

  2. Merci pour ce magnifique Maalouf !

  3. Vous les avez trouvés ces mots de colère et de compassion

  4. @ colorsandpastels : le « fait divers » est la partie émergée de l’iceberg (même en temps de réchauffement climatique)… 🙂

  5. Francesca dit :

    La trompette d’Ibrahim Maalouf… apaisante comme l’appel au calme du jeune Théo !

  6. Godart dit :

    Merci pour ce non oubli.

  7. @ Godart : qui peut oublier ?

  8. Alex dit :

    La police est aux ordres du gouvernement – et pas de gouvernement sans police. Sauf dans l’imagination des anarchistes.
    Il y a aussi une intelligence qui consiste à éviter autant que possible les démêlés avec les forces de l’ordre.
    Le pot de terre contre le pot de fer…

  9. @ Alex : certes.

    Mais si la police (du moins, certains de ses représentants) ne donne pas l’exemple républicain, comment croire aux discours politiques ?
    Mais si même les responsables de viols ou de « bavures » sont laissés en liberté ou condamnés avec seulement de la prison avec sursis, comment accorder encore quelque crédit à la force publique sensée protéger, avant tout, la population ?

    La révolte est alors légitime et citoyenne.

    Les paroles lénifiantes du chef de l’Etat, en déplacement ce matin à Aubervilliers (et non au commissariat de police d’Aulnay-sous-Bois), n’y peuvent rien.

    • Alex dit :

      Je ne crois que peu ou prou aux discours politiques, même s’ils sont en général bien concoctés, quand ce n’est pas du tout. L’enfer est pavé de bonnes intentions !

      • @ Alex : et les hommes politiques se retrouvent « pavés » directement dans leur figure (sous forme, par exemple, de bulletins de vote), car la différence entre le discours et la réalité est lourdement tangible (ouvrir le lien dans l’article sous la mention « L’Obs »).

  10. gballand dit :

    Je pense que l’IGPN n’a pas bien pris la mesure des choses. Quelle horrible conclusion à cette enquête. On en rirait – de la thèse de l’accident – si ce n’était pas tragique !

    • @ gballand : c’est l’IGPN qui devrait être dissoute et remplacée par un organisme indépendant de la police qu’elle soutient forcément par esprit de corps.

      Cette même IGPN qui, dans son premier rapport, a estimé que le viol de Théo (attesté par les constations médicales) était « involontaire ».

      Mais que fait l’encore président de la République, à part émettre, comme ce matin, un discours empreint d’une épaisse langue de bois ?
      « L’art de la synthèse » l’aura poursuivi jusqu’au bout.

  11. Alex dit :

    Les femmes savent bien, depuis quelques millénaires, qu’il ne faut pas s’attaquer à plus fort que soi.

  12. PdB dit :

    ni oubli ni pardon (Ibrahim Maalouf, parfaitement en résonance)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :