\\\\\\\\\ La République est-elle en danger ? /////////

Si l’on observe la pétaudière politique actuelle : une droite en lambeaux (avec un François Fillon drapé dans ses excuses aux Français pour des fautes qu’il n’aurait pas commises), une gauche divisée (avec un Jean-Luc Mélenchon multiplié par deux), un mouvement prétendu « En Marche » conduit par un « évangéliste libéral » (comme l’écrit L’Humanité), en goguette et sans programme devant des foules hypnotisées par son allant, un FN en progression constante dans les sondages, et puis viol (= crime) et bavures policières à répétition d’où les « débordements » logiques, pas seulement en banlieue parisienne… on pourrait donc penser que la République est en danger.

L’élection présidentielle se rapproche à grands pas : le 23 avril (date du premier tour) est bien proche d’un certain 21 avril 2002.

Seule solution : le sursaut républicain, la solidarité de toutes celles et ceux qui ne veulent pas avoir à choisir, le 7 mai (date du second tour) entre un Emmanuel Macron « pré-fasciste » – selon la formule de Thomas Piketty, le 12 février – et Marine Le Pen, marchant sur les traces de son père en ayant remplacé l’antisémitisme par l’anti-immigration et prévu d’inscrire la « préférence nationale » dans la Constitution.

Alors, les petites rivalités d’égos, à gauche, ça suffit. Une fois l’ennemi identifié, la stratégie ne peut être que l’union autour de Benoît Hamon et de grandes idées humanistes, écologiques et alter-mondialistes, accompagnées de mesures  concrètes qui rassemblent la majorité du peuple.

Sinon, il sera trop tard pour déplorer ensuite l’arrivée au pouvoir de la réaction la plus brutale en France que l’on ait pu connaître depuis des dizaines d’années.

Les oiseaux en uniformes noirs pourront alors se multiplier à l’horizon.

rep-8-2-17_dh(Paris, 12 février. Cliquer pour agrandir.)

(Mozart, Requiem, Dies irae, dir. Claudio Abbado)

Tagué , , , , , , ,

38 réflexions sur “\\\\\\\\\ La République est-elle en danger ? /////////

  1. brigetoun dit :

    ça ne se fera pas… parce qu’il y a le verrou (désolée, tant d’amis qui l’admirent… et il a de grandes qualités mais…) Mélenchon trop attaché à son rôle de protestataire en chef pour se risquer à en sortir et devoir se mouiller pour agir

  2. @ brigetoun : JLM irque de tout faire capoter comme l’éclatement de la gauche, souligné par Jospin le 22 avril 2002, a permis l’élimination de celle-ci au premier tour.
    Bof, l’opposition se fera dans la rue.
    Macron découvrira que la gauche existe ou la fille Le Pen qu’il y a encore des syndicats.

  3. paulo dit :

    Bof ! Le choix entre deux anciens ministres Sinon oui que M. Hollande est vraiment habile. On ne change rien et on recommence. Grosse ficelle tout de même. Le piège pour la droite et centristes au premier tour serait l’abstention ou voter Lepen, le danger est plutôt là et ceux qui favorisent cela font le jeu des oiseaux noirs, clairement. Sacré Mitterrand ! 🙂

    • @ paulo : l’un des « deux anciens ministres » sait faire la distinction entre sa gauche et sa droite.
      (votre adresse e-mail est invalide.)

      • paulo dit :

        @D.H Le probleme c’est qu’en France c’est 50 50 entre droite et gauche. Donc qui ne gouverne pas au centre droit ou centre gauche ne rassemble pas assez pour pretenddre à la concorde Republicaine. Nous ne devrions jamais à faire le choix entre deux minorités pour gouverner, sinon c’edt que quelque est deja corrompu bien au delà d’une personne, c’edt tout le systeme. l’email est obligatoire ?

        @ paulo : la mention de l’e-mail permet d’éviter de recevoir des messages envoyés anonymement. D.H.

  4. alainlecomte dit :

    La République est effectivement en danger. Je suis inquiet de voir se développer une haine de Macron qui risque d’être, aussi, très propice au FN. Macron « évangéliste libéral », oui, il y a de ça, mais « pré-fasciste »… le ressentiment de Piketty l’aveugle…

    • @ alainlecomte : l’expression est peut-être exagérée mais Piketty analyse le contenu, apparent ou caché, de ce type d’idéologie (il a depuis longtemps jeté son « ressentiment » à la rivière).

      Au fait, Macron est le seul candidat pro-CETA : il a donc grand besoin d’être défendu !

  5. j’admire la belle photo en croisant les doigts

  6. PdB dit :

    belle photo, belle musique, sur un scénario écrit par des sondages d’opinion qui ne cessent de se tromper… A quand la prise en compte des votes blancs ?

  7. K dit :

    Faut dire que le « Front républicain » car patrie en danger avec ses diverses resucées ont franchement bien marché !
    🙂

    • @ K : il vaut donc mieux aller à la pêche à la ligne les 23 avril et 7 mai, comme ça on ne risque en aucun cas d’être déçu !!!

      • K dit :

        Ceci dit je n’ai pas de canne à pêche… mais des questions et j’attends de voir des avancėes , bel et bien du côté que vous indiquez dans le billet.

        @ K : donc, attendons… sans aller surveiller le flotteur ! 🙂 D.H.

  8. ericschulthess dit :

    Je ne partage pas ton analyse, Dominique.
    Une gauche qui gagne doit être une gauche de rupture, comme l’explique Roger Martelli.

    • @ ericshulthess : même si je ne peux ouvrir ton lien bizarroïde, mon opinion est que la gauche ne sera « en rupture » avec la droite que si elle est unie.
      Le petit jeu perso de Mélenchon, s’il continue, ne fera que la précipiter vite fait dans le choix du second tour : Macron/Le Pen… ou l’abstention.

  9. Godart dit :

    Pas d’état d’âme en ce qui me concerne, Hamon est le candidat légitime et non auto-proclamé de la gauche. Honte à l’aile droite du PS ( nouveau concept ) et ses caciques cherchant à garder leurs places en jouant Macron. Mélenchon au pied du mur de l’union de la gauche fait du Mélenchon, c’est-à-dire incapable de dépasser son ego personnel. Espérons que la perspective d’un désastre annoncé l’amènera à une recherche d’union.

  10. Wana dit :

    Le PS porte l’entière responsabilité d’avoir ouvert l’impasse où la gauche se dirige, malgré l’effondrement probable de la droite, d’ici 2 mois.
    On voit le PS assumer la désignation de Benoît Hamon, lors de la primaire, mais lui demander d’opter pour l’équipe et le programme que Valls aurait adoptés, s’il avait été choisi.
    Tant que le PS n’aura pas sanctionné ceux de ses membres qui ont conduit le pays (et le parti) au désastre depuis 5 ans, en les tenant à l’écart de sa direction et en refusant leur investiture, rien ne pourra se faire (égo ou pas) avec Mélenchon !
    Il s’agit d’une douzaine / vingtaine / trentaine (ou plus…?) de personnes, en commençant par Valls et Cambadélis : les éléphants !
    On pourra alors parler de « rassemblement » contre « enlisement », d’espérance contre renoncement : de renouvellement et de révolution tranquille et démocratique.
    Le PS risque, sans ça, de se réduire au moignon des trente ou quarante caciques que j’ai évoqués.
    Autant dire que ce n’est pas gagné !
    Et je signe avec Eric Schulthess (15/02/2017 à 09:06) pour un programme de rupture.

  11. gballand dit :

    Pas mal trouvé ça : « évangéliste libéral »
    En ce qui concerne votre proposition, avez-vous vu qui est derrière M. Hamon ? Les mêmes éléphants du PS qui se joindraient à lui. Est-ce bien raisonnable ?

    • Francesca dit :

      Ah oui, « évangéliste libéral », c’est ça même ! 🙂
      Bien qu’attentive aux propositions de Benoît Hamon, je reste perplexe sur sa capacité à gagner et je ne peux oublier qu’il a longtemps suivi la politique PS avant de s’en démarquer. Au point où en sont les choses, il faudrait une saine révolte du peuple de gauche qui voterait massivement blanc, puis inonderait les rues en réclamant une Assemblée Constituante…

      • @ Francesca : la « révolution des bulletins blancs » ?
        Il faudrait rajouter alors quelques œillets dans les enveloppes (pour les œillères, JLM s’en charge). 😉

  12. @ gballand : un éléphant, ça « se » trompe énormément (donc ça peut rejoindre une ligne différente).
    Vous préférez JLM tout seul ? 😦

  13. Alex dit :

    On ne veut plus de 3ème guerre mondiale, on a supprimé le service militaire, mais le revers, des candidats à la politique qui n’ont pas connu la souffrance, qui sortent des jupes de leur mère, dont le caractère n’est pas formé.

  14. Alex dit :

    …comme on dit, le mieux est l’ennemi du bien.
    Belle photo de la République au petit matin; elle tient toujours debout !
    Les anciens combattants de 14 et de 40 aimaient à dire que les bonnes idées en politique viendraient des peuples qui ont le plus souffert.

  15. bien d’accord, pas d’autres choix que le rassemblement autour de BH et sans L surtout !!!

    • @ christiangaudin : le rocher de la réaction ne passera pas : les urnes ne sont qu’une étape (certes, moins touristique qu’à Perros-Guirec)………….. – alea jacta est ! 🙂

  16. je n’étais pas trop d’accord sur cette stratégie mais l’urgence nous amène à réfléchir à un sauve qui peut. Déçu par le PS depuis trop longtemps je ne suis pas encore prêt à me rallier au Hamon nouveau. Pour le moment je continue à faire campagne pour la Méluche

  17. Veux-tu que je te dise ?
    J’ai une trouille énorme de cette future échéance.
    Peur de cette extrême droite qui se nourrit dans le terreau du ras-le-bol, qui va conter des histoires à dormir debout à ceux qui malheureusement se trouvent sans boulot et vivent d’expédients. Peur de cette extrême droite qui promet des lendemains qui chantent à grand renfort de présence dans les TV plates. Nous savons bien que demain ne sera pas meilleur qu’aujourd’hui, pas pire, mais pas meilleur. Il n’y a pas de hasard, à Hénin-Beaumont le FN a créé une France miniature : présence permanente sur le terrain, au plus près des gens, pas de vague, pas de grandes avancées non plus….que peuvent-ils faire ? Pas de boulot, des budgets sans cesse revus à la baisse tandis que les charges qui incombent aux communes ne cessent de grimper….Mais ce que voient les électeurs c’est cette présence, l’impression que l’on s’occupe d’eux. Du vent.
    Pour la droite, je crois que la messe est dite, encore que…un revirement est encore possible….
    Et la gauche ? Déchirée comme toujours, les uns et les autres aveuglés par l »éclat de la fonction. Misére, resaisissez-vous !
    Nous n’avons jamais été si proches d’une catastrophe. La fille a bien compris les erreurs du pére et telle une lionne, elle se battra jusqu’au bout pour attraper sa proie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :