Un soir ou l’autre, Yourcenar

(Paris, bd de Magenta, 10e,  21 mars. Cliquer pour agrandir.)

La pub, pourquoi s’embarrasserait-t-elle d’un minimum de respect ? On reprend sans complexe le titre du livre célèbre d’une femme écrivain, et on le colle tel quel dans une affiche sous le nom d’un couturier à partir des créations duquel on fabrique une exposition.

Qui pourrait y voir une intention maligne ? Qui connaît d’ailleurs encore Marguerite Yourcenar, à part Josyane Savigneau, ex-directrice du « Monde des livres » (quand il était à son apogée) et auteur de sa biographie incontournable  ?

La littérature est faite pour un monde (feu) Decaux : on en largue plein la figure au passant et il ne remarque sans doute pas à quoi l’affiche fait allusion – ou illusion.

La marque Balenciaga s’écrit, elle, en quatre syllabes non anagrammaticales , si l’on compte bien.

La mode et la pub : de concert, un genre de mode de (dé)composition.

Tagué , , , ,

23 réflexions sur “Un soir ou l’autre, Yourcenar

  1. brigetoun dit :

    se consoler en se disant que ça aurait pu être pire, il me semble que Balenciaga (ne sais à qui profite cette exposition, le nom devenu marque ayant été racheté je crois depuis longtemps) était au moins ouvert à l’art et on peut l’espérer un tantinet à la littérature… juste un tout petit peu se consoler

    • @ brigetoun : il semble qu’il n’y ait aucune ouverture littéraire dans cette expo dont Balenciaga (oui, racheté) se voudrait en quelque sort l’équivalent de Pierre Soulages…
      Mais le musée Bourdelle est charmant et son jardin avec statues très joli !

  2. gballand dit :

    Mais bientôt, il n’y aura plus de pub sur les murs des villes car les gens consultent tous leur portables en marchant…

    • @ gballand : là, le successeur de Decaux s’étale sur les trottoirs avec ses « sucettes » et c’est donc dangereux de consulter son portable en marchant (heureusement, l’hôpital Lariboisière n’est pas loin !)…

  3. Arlette A dit :

    Souvenance d’élégance aussi bien de couturier que de litterature !!!!tout s’en va …

  4. Alex dit :

    Balenciaga, le couturier du gotha, était considéré comme le plus artiste d’entre tous, de son vivant. Fils d’un petit marin pêcheur basque, ses dons avaient été remarqués par la clientèle de sa mère, couturière.
    On voit ses robes dans les films américains.
    Il fait partie du prestige français à l’étranger.
    La marque a été rachetée par Pinault-le Printemps-la Redoute.

  5. jeandler dit :

    La mode est aux emplois au noir.

  6. Ne croyez-vous pas qu’une pub s’appuyant sur Mme de Crayencour (orthographe inconnue) n’est pas préférable à celle avec un grand M (même si j’aime beaucoup Mathieu Chedid)?

  7. PdB dit :

    ce type de publicité sent la charogne (d’ailleurs, ça se déroule dans un musée municipal, comme quoi, les grands esprits se rencontrent)

  8. Alex dit :

    @ DH : cette affiche est choquante, peut-être simplement parce qu’elle est ratée !

  9. Godart dit :

    Une seule réponse : lire ou relire Marguerite Yourcenar.

  10. @ Godart : en fait, il doit s’agir d’une pub subliminale pour elle…

  11. et pour moi demain c’est « la rive dans le noir  » sans panneau pub mais avec le bô Pascal Quignard !!!

  12. @ Christain Gaudin : leur rapport à l’Antiquité est très proche !

  13. Zoë Lucider dit :

    Ta photo est en tout cas très belle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :