New Orléans’ Battle (8)

En quittant le parvis de la cathédrale, nous allons nous promener dans le « vieil Orléans » (comme ne dirait pas Lautréamont) dont le charme est aussi prenant le jour que la nuit. La « bataille » du concours de piano ne recommence qu’à 14 h 30 et le samedi 8 avril, c’est la dernière journée. On reprendra l’autoroute vers Paris avant l’annonce officielle des résultats prévue à 20 heures.

La Loire coule toujours là avec quelques canoës à contre-courant. L’aménagement de son quai (bancs et fauteuils métalliques, dont certains pivotables, espace dégagé et vaste pour piétons, joggers et cyclistes…) est agréable dans sa simplicité pratique.

Il n’y a pas ici de plage artificielle ni de zouave verdâtre aux pieds gigotant parfois dans l’eau.

(cette photo en cache une autre : cliquer dessus.)

(Cliquer sur les photos pour les agrandir.)

(György Ligeti, Etude 18, L’Escalier du diable, par Nicolas Namoradze)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , ,

22 réflexions sur “New Orléans’ Battle (8)

  1. brigetoun dit :

    mais dans la ville les jeux de pans de bois et de briques, et de l’espace pour regarder l’eau en la suivant

  2. brigetoun dit :

    en suivant l’eau sans se croire obligé d’aller aussi vivement que Ligeti 🙂

  3. gballand dit :

    Tout à l’air si paisible. J’aime bien vos fenêtres dominos 😉

  4. lanlanhue dit :

    que c’est beau et paisible et la Loire change tant !

  5. PdB dit :

    bien belles images (et musique pouvant évoquer « 2001 l’odyssée de l’espace » (Stanley, 1968)

  6. jeandler dit :

    Bienvenue en notre ville devenue métropole. On se hausse comme on peut.

    • @ jeandler : la première fois où j’y suis allé, je n’avais pas compris le sigle ornant les deux lignes de tramways, TAO (« Transports Agglo Orléans »), qui ne devrait plus, logiquement, être valable depuis le 1er janvier de cette année !
      Mais le rang de métropole, c’est une statu(r)e qui convient bien à Orléans. 🙂

  7. Godart dit :

    Vous nous feriez presque déménager. Après la tentation de Venise, la tentation d’Orléans ?

    • @ Godart : une ville charmante, avec peu de circulation automobile, des tramways discrets, la Loire.., et avec vie nocturne animée dans ses vieux quartiers… Alain Juppé pourrait s’y retirer plutôt que de rêver, un temps, être à son tour un Doge… 😉

  8. Alex dit :

    Vous nous faites envie d’aller y vivre ! Découverte d’un lieu de charme.

  9. La France est un beau pays

  10. Francesca dit :

    Ce morceau de Ligeti s’imposait pour accompagner le parcours des jeunes pianistes.
    La première photo donne l’occasion de se souvenir d’Etienne Dolet à qui l’on doit les premières éditions -me semble-t-il- de Marot et Rabelais. François 1er, probablement son père, a fini par lâchement l’abandonner à ses ennemis. Secrètement calviniste ou bien athée notoire, il a été brûlé avec ses livres… Quelle horreur et quel honneur !

    • @ Francesca : j’ai eu l’impression qu’Etienne Dolet regardait les passants avec un regard bienveillant…
      On peut voir ici-même sa statue, place Maubert à Paris où il fut brûlé, prise en photo par Eugène Atget en 1899.
      Qu’attend donc Mme Hidalgo pour en faire ériger une nouvelle, celle-ci ayant été enlevée par les Allemands en 1942 et jamais remplacée…? 😉

      • Francesca dit :

        ça alors ! Merci, j’ignorais. Dolet mériterait en effet d’être réhabilité !

  11. @ Francesca : je pensais que tu avais lu l’article de Wikipédia (bravo pour ton érudition !)… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :