Cassis et cahots

(Paris, rue de Lancry, 10e, 12 avril. Cliquer pour agrandir.)

Il y aurait ces cassis, ces cahots, ces « gendarmes couchés », ces militaires en patrouille et en vadrouille, histoire de mettre un peu de kaki dans nos rues, ces soubresauts, ces secousses, ces branle-bas de combat ou de débats, ces interruptions et ces contestations, ces hauts et ces bas (en soie, parfois), ces rondeurs et ravins, ces vertiges et prestiges, ces allers et retours, ces avancées et reculades, cet horizon perturbé, l’horizontal devenant oblique, « les yeux se croisant les bras » comme le dit une formule populaire, ces cascades rafraichissantes ou hors de portée de la bouche, ces mamelons de bitume, ces excroissances de la chaussée – la maréchaussée veille – et ces arrêts marquant la continuité de l’avancement, ces petits monts noirs comme des terrils du Nord en ombres chinoises, un scenic-railway où il faut bien s’accrocher, une campagne électorale peut secouer, la route n’est pas sûre avec la fausse Blonde en embuscade et puis on atterrira comme sur la planète Mars et qu’y aura-t-il de changé, au fond ?

(György Ligeti, Atmosphères)

Tagué , ,

19 réflexions sur “Cassis et cahots

  1. Bravo pour ce concert d’allitérations rocailleuses, correspondant bien à notre impression actuelle qui est de rouler à tombeau ouvert sur une route en réparation, dans un tombereau bringuebalant aux roues qui se dévissent à mesure que les pavés biscornus se disjoignent sous son poids….
    Je ne suis pas sûre de me faire bien comprendre.
    Quoi qu’il en soit, votre photo instantanée de l’état du pays, soulignée de cette « atmosphère » musicale inquiétante, est très parlante 😉

    • @ mchristinegrimard : je me suis souvenu de ce panneau cabossé que l’on pouvait interpréter librement, et je me suis amusé à le faire.
      Merci d’y avoir aussi ajouté votre vision et d’avoir apprécié l’image et la musique ! 😉

  2. Alex dit :

    On nous promet de rouler carrosse sur une route pleine de bosses.

  3. Godart dit :

    La généralisation illégale des dos d’âne m’incite à ne pas faire trop l’âne tout en faisant le gros dos.

  4. @ Godart : un jour on construira des murs au milieu des routes, ce sera plus simple pour faire ralentir définitivement les voitures horrifiques ! 🙂

  5. PdB dit :

    on espère quand même parvenir à élire quelqu’un qui soit un peu plus solidaire et généreux que le précédent (ce qui ne semble pas impossible) mais la route (aussi) côtoie des abîmes (de bêtise), des acmées (dans l’appropriation financière) et des abysses (de perversion), alors attention danger…

  6. Belle couleur cassis !

  7. Alain Pierrot dit :

    qui nous justifiera l’étymologie des « coussins berlinois » alias « gendarmes couchés » ? (étranges mœurs que de se coucher pour briser sélectivement la vitesse létale!)

    • @ Alain PIerrot : l’origine de cette expression devrait être demandée à Angela Merkel, tant qu’elle est encore « en responsabilité » !
      En tout cas, merci, car je ne connaissais pas la formule, mais ces plaques de caoutchouc, redoutées notamment par les motards, ne semblent guère être aux normes, d’après votre lien.
      Faute de gendarmes couchés (dispositif différent), il ne manquerait plus, logiquement, que des casques à pointe intégrés dans les caoutchoucs pour faire crever ceux qui les empruntent : les conducteurs de deux roues ont heureusement compris leur nuisance (notamment par temps de pluie) et peuvent se faufiler, contrairement aux automobilistes, entre ces savonnettes urbaines.
      Mais qu’attend-on pour mettre tout simplement des herses bien aiguisées sur les chaussées ? 😉

  8. Alain Pierrot dit :

    un petit panneau pour risque sécuritaire ?

  9. @ Alain Pierrot : merci, mais il faut un minimum de connaissance en anglais… pour ne pas tomber dans le panneau ! 🙂

  10. Aurélie-Bea dit :

    Ce n’est pas que du bruit. Ce qui saute et tressaute est quelque fois soulevé en plein vol pour ne pas atterrir là où on pouvait le supposer. Je n’aurai pas peur d’être dans votre train d’enfer, je saurais voir l’ennemi bien avant qu’il ne charge dans la foule.

  11. Francesca dit :

    Cette expression « gendarme couché » est horrifique si on lit cet article et ces commentaires en retard sur les événements du 20 avril, 21h…

  12. @ Francesca : un autre signe prémonitoire ? ;-(

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :