Chostakovitch en musique libre à Paris [1/2]

Paris, du côté de Saint-Germain-des-prés (où il y a toujours des après-midi) : je hâte le pas devant « Les Deux Magots » avec leur horrible terrasse à touristes qui empiète largement sur la place, mais la musique est déjà présente comme si l’ombre de Lester Young me disait bonjour en passant.

« La Hune », ici, n’est plus désormais la librairie-vigie que l’on aimait, heureusement la rue des Saints-Pères (6e) – où habitait le dessinateur Georges Wolinski, comme le rappelle une plaque commémorative – pointe déjà ses trottoirs étroits.

C’est là, au N°19 bis, que se tient l’« Association Internationale Dimitri Chostakovitch » (avec toutes ses activités de documentation, de recherche et d’expression) où, samedi, était donné un merveilleux concert d’après une œuvre du musicien russe : le Concerto pour violon N°2 op.77, dans la réduction pour violon et piano qu’en a réalisée le compositeur, et publiée récemment dans le volume 43 de DSCH New Collected Works.

Caché dans un bel hôtel particulier, le lieu a été joliment rénové et la verrière éclaire de ses feux diurnes la salle de concert où sont rassemblés des auditeurs fervents.

Les deux interprètes ont été en tous points éblouissants : la violoniste Shan-Shih Chang et le pianiste Junichi Ito, dans une pièce techniquement très difficile. Chostakovitch fait ici preuve d’une approche à la fois sensible, forte et audacieuse de la musique, ce qui lui valut d’ailleurs un certain nombre de déboires sous le régime stalinien.

Les musiciens ont reçu quatre rappels tout à fait mérités de la part de l’assistance.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Chostakovitch, Piano Concerto N°2, II, Andante.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , , , , , , , ,

23 réflexions sur “Chostakovitch en musique libre à Paris [1/2]

  1. brigetoun dit :

    oh que ça devait être bien (un coin que j’aime pour avoir partagé, pas loin, un peu plus haut dans la rue des Saints Père, deux pièces comme atelier quand j’étais en archi… loyer divisé par dix et ils me faisaient crédit le plus souvent pendant quelques jours)
    mais cet endroit plus Chostakovitch devait être un moment béni

  2. « De la musique avant toute chose » disait le poète. Saxo sur les places, violon dans les salles, chansons aux terrasses des cafés, Paris la célèbre de toutes les manières, avec son ciel par-dessus le toit ou les verrières…
    Tant qu’il y aura de la musique, il y aura encore « des après à St Germain des prés » !
    Merci pour ce moment musical.

    • @ mchristinegrimard : je n’ai pas pensé à enregistrer le saxophoniste mais comme il fallait se dépêcher… Un signe indicateur de la bonne direction, même si pas tout à fait le même style ! 😉

  3. La Hune est tout de même un bon miroir

  4. PdB dit :

    andante magnifique (une chambre rue de Lille, pendant 4 ou 5 ans, étudiant à Jussieu, je passais là fréquemment pour prendre le 63 ou le métro) (dommage qu’on ne puisse poser de photo en commentaire, je t’envoie celle que le robot a faite de cette entrée)

  5. Alex dit :

    Années 60, nous nous retrouvions à Saint-Germain des Prés ou à Montparnasse – la foule des touristes n’avait pas encore dépoétisé ces lieux mythiques – on y respirait un je-ne-sais-quoi de merveilleux – un air qui vous grisait –

  6. Eymery dit :

    merci pour ces photos souvenirs de 10 ans passés aux Langues O et de ce quartier.

    • @ Eymery : vous pouviez commander un café (en chinois ?) au fameux serveur du café décrit par Sartre dans « L’Être et le Néant »… 😉

      • Eymery dit :

        non je travaillais comme sous bibliothécaire aux Langues O je n’avais pas trop les moyens d’aller boire un café au Flore ou aux Deux Magots et puis je ne parle pas chinois…

        @ Eymery : pures hypothèses fantaisistes… 😉 D.H.

  7. Francesca dit :

    Chostakovitch… aussi la sonate pour violoncelle qui converse si subtilement avec le piano.
    Qui sait pourquoi les anglophones écrivent Shostakovitch ?

    • @ Francesca :

      • il ne s’agit ici que d’un exemple musical parmi d’autres.

      • concernant la graphie de « Chostakovitch », retenue par cette association internationale qui a pignon sur rue, je te renvoie à Wikipédia :
        « tout à fait d’accord : la dénomination commune française est Chostakovitch. Mais il me semble que son prénom « français » usuel soit dimitri, dmitri étant chez les anglo-saxons. La redirection se discute donc (sources : les sites marchands francophones comme la FNAC ou amazon.fr) Nguyenld 19 janvier 2006 à 17:56 (CET)
        on est bien d’accord…
        c’est Chostakovitch en Français, Shostakovich en Anglais, Schostakowitsch en Allemand, Sciostakovic en Italien… (ya plein d’autre façons de transcrire comme Sjostakovitj, Sjostakovitsj, Šostakovič, Sosztakovics,… mais je sais pas en quelles langues c’est). »

      • Francesca dit :

        Bon… merci, ça se prononce à peu près comme en russe 🙂

  8. @ Francesca : Da ! Te voilà rassurée ! 😉

  9. Arlette A dit :

    Chance à vous pour ces instants et la rue des St Pères tant de fois …tant de fois Chut, !!!

    • @ Arlette A : « Le Canard enchaîné » y avait ses locaux avant qu’ils ne déménagent un jour rue du Faubourg Saint-Honoré… nettement plus proches du palais de l’Élysée ! 😉

  10. Aunryz dit :

    Merci pour la ballade en Paris
    et ses beaux restes
    (sourire² je fais partie de ceux qui regrettent le temps où un jeune désargenté pouvait habiter le centre de Paris (rue du Faubourg-du-temple ou rue de la Huchette
    tout près des trésors imaginaires…)

  11. @ Aunryz : Les caveaux ne sont plus ce qu’ils étaient… Il reste les souvenirs, imaginés ou revisités ! 🙂

  12. @ Auryz : merci, c’est gentil ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :