Archives du 02/05/2017

Chostakovitch en musique libre à Paris [2/2]

On quitte samedi vers 16 heures la salle de concert, avec encore dans la tête les stridences et les cadences du violon et le contrepoint des basses du piano, pour retrouver le flot ou le flux des passants, traverser la Seine et sa voie sur berge où flânent un très grand nombre d’oisifs (pourtant, le 1er mai, ce ne sera que deux jours après).

Ce pont peint en vert (et contre tous) étonne toujours. Une affiche pour le « défilé traditionnel » à la gloire de Jeanne d’Arc le 14 mai me renvoie, une fois rentré, au site de L’Action française – ça existe toujours, pourquoi pas « Les Croix de feu » ? – accessible alors en ligne et qui conservait jusqu’à hier (avant qu’elle ne soit apparemment supprimée) une interview que Dupont-Aignan, le futur « Premier ministre » adoubé par la « Machine à Laver Pétain ® », lui avait accordée en novembre 2016 : « La France est une dictature soft », disait-il entre autres propos « souverainistes ».

Quand on approche de la place de la République, on reconnaît facilement l’endroit grâce aux cars de CRS garés depuis le grand Monoprix. Le 1er mai, vu le nombre de manifs disparates, ils ne sauraient sans doute plus où donner de la tête.

Mais le néo-fascisme, même s’il n’est pas perçu par certains partisans du « Ni Le Pen, ni Macron ! Ni Patrie, ni patron ! »,  a pu dérouler lundi son discours à Villepinte, interrompu par les seules clameurs « On est chez nous ! » et « Marine présidente ! » (sans crainte), retransmis en direct par BFMTV.

On peut réécouter ici l’avis éclairé et sensé d’Edwy Plenel, directeur de Mediapart, interviewé à France Inter lundi matin par Patrick Cohen, sur le second tour des élections présidentielles.

(BFMTV, 29 avril. Photos : cliquer pour agrandir.)

(Chostakovitch, Concerto N°1 : II, Lento)

[ ☛ FIN ]

Tagué , , , , , , , ,