Poème télégraphique – 26 – envoyé depuis Paris

(cliquer sur les photos pour améliorer la lecture.)

(Red Garland, Over the Rainbow)

Tagué , , ,

22 réflexions sur “Poème télégraphique – 26 – envoyé depuis Paris

  1. brigetoun dit :

    mieux valent les belles fleurs rouges du balcon 🙂

  2. Après la pluie, l’arc-en-ciel annonce le retour de la lumière. On le suivrait bien jusqu’au bout de la musique (celle-ci surtout) au delà de l’horizon sombre que l’on nous promet.

  3. @ mchristinegrimard : le « red » est dans le nom du pianiste. Les jours sombres, dont le rideau est activé par une partie des partisans aveugles de Mélenchon, finiront par s’éclaircir, tant que la musique libre pourra retentir dans les cafés, les rues, les maisons et les cœurs ! 🙂

  4. PdB dit :

    magnifique musique (mais le pianiste n’a rien à voir avec notre amie Judy cette merveille qui nous offrait cette chanson…) (on a vu la machine à laver Pétain(R) radoter les mêmes mots et les mêmes phrases que le voleur de costumes : ils ne nous épargneront donc rien ?) (on préfère, et de très loin, cette musique…) (jolies fleurs rouges…)

  5. Rouge espoir comme le pianiste et les petites fleurs

  6. Francesca dit :

    Peut-être aller revoir « La Sociale », encore en salles, avant de voter Macron ?

    • @ Francesca : Pas la peine (ou Le Pen), le choix est pourtant clair : mieux vaut un bulletin Macron, contre le FN, qu’un ticket de cinéma – on connaît quand même un peu l’histoire des luttes sociales – pour dimanche ! 🙂

      • Francesca dit :

        Je ne sais qui est ce « on », moi oui, « quand même un peu » comme tu dis…
        Les nécessaires discussions post élections seront difficiles à mener si même les « amis » pensent pour les autres et jettent des anathèmes comme c’est le cas en ce moment sur les réseaux sociaux ; et hélas ici.

  7. @ Francesca : c’était un « on » pour toi et moi.
    Quant aux « anathèmes », moi non plus. 😉

  8. Alex dit :

    Red Garland est né en 1923, il pourrait avoir bientôt 100 ans.
    Les peintres et les poètes, les grands oubliés de cette campagne électorale.
    Mais un peintre ou un poète qui font grève de leur production, ça n’existe pas ! Et qui prennent un jour leur retraite, non plus !

  9. @ Alex : mais on a déjà vu, par exemple, un Festival de Cannes être interrompu en 68, ou des intermittents du spectacle empêcher quelque peu le Festival d’Avignon…
    Les artistes ne vivent pas dans une tour d’ivoire d’où… l’Histoire présente (c’est-à-dire la politique) serait absente. Il y en a même qui s’engagent quand il le faut !
    Des peintres… ou des écrivains ou des poètes ont montré le chemin, par exemple sous l’Occupation nazie.
    Il est vrai qu’il a été très peu question de culture durant la période électorale. Mais avec « Machine à Laver Pétain ® » au pouvoir, ce serait plutôt le revolver qui serait mis en scène. 😉

    • Alex dit :

      Dans le spectacle et le show-biz, il y a maintenant la sécurité sociale et autres (enfin un début).
      Mais pour celui qui travaille en solitaire, dans son atelier pour le peintre ou la chambre pour le poète et l’écrivain, il n’y a rien, rien du tout.
      Par contre, nombreux sont ceux qui se sont engagés dans la résistance, grâce à Jean Paulhan. L’Etat leur a simplement offert une médaille – et pas toujours – mais pas de rente !

  10. Alex dit :

    Quant aux actrices, coutume séculaire, il est de bon ton pour les hommes politiques de se montrer en public avec des actrices, connues, « des coups de pub », et de se choisir une maîtresse plus ou moins officielle parmi elles.

    Il faut faire flèche de tout bois.

    • @ Alex :

      • je connais fort bien la « Lettre aux directeurs de la Résistance » de Jean Paulhan (Minuit, 1951, Pauvert, 1968, collection Libertés, N° 18) ;

      • on ne peut pas dire que le dernier choix de FH dans le domaine des starlettes – et non des stars des lettres – lui ait beaucoup servi pour atteindre sa cible. 🙂

      • Alex dit :

        En effet, 1940, Jean Paulhan organise la 1ère résistance, avec les peintres et les poètes de sa connaissance, c’est-à-dire presque tout le monde des arts et des lettres – l’intelligence contre la barbarie.

  11. @ Alex : par rapport à la situation des élections présidentielles actuelles, nul doute qu’il aurait su distinguer entre MLP et EM et pas mis les deux dans le même panier… en craignant de se salir les mains. 😉

    • Alex dit :

      Justement, votre réflexion tombe à pic, il y avait des gens de tous horizons politiques dans cette première résistance – ce qui en fait aussi la grandeur – ce qui éclaire la lettre de Jean Paulhan –
      N’oublions pas notre 1er objectif la lutte contre la barbarie, son visage actuel, Daesh.

      • @ Alex; Oui, c’est cela, une véritable « union nationale », et non un nationalisme étriqué, la fermeture des frontières, la suppression de l’euro et de l’Europe, la lutte contre les immigrés (les Manouchian et autres…), tout ce que MLP incarne sans que certains « intellectuels », entre autres, ne voient le danger et osent la mettre sur le même plan qu’un représentant du néo-libéralisme. 😦

        Il nous reste encore, parmi d’autres écrivains, poètes, musiciens…, des cinéastes pour s’opposer clairement, par leur vote, à l’ascension résistible de cette Marine-là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :