Archives du 16/05/2017

Mondrian dans l’air doux de Floréal

(cliquer pour agrandir.)

Au soleil, ce bar parisien (avenue Parmentier, 10e) qui porte le beau nom de Floréal resplendit toujours de ses feux, c’est juste dans l’intervalle de l’ancien calendrier avril-mai ; je pense en même temps – c’est facile – à Mondrian et je me dis que le propriétaire était amateur de peinture ou a tout simplement osé.

Il a fait très chaud, hier, et on a dû attendre longtemps la nomination d’Édouard Philippe, le Premier ministre d’Emmanuel Macron. Sûrement sympa de se retrouver ensemble aux commandes de l’État quand on a fait l’ENA.

En tout cas, le tableau prend forme. Et pourquoi alors bouder son plaisir, quand les touches politiques (carrées comme celles d’un clavier d’ordi non infecté) ou les aplats (rectangulaires, forcément) se suivent et ne se ressemblent pas ?

Patience et « bienveillance »…

(15 mai, message urbain pour aveugles et « mal-voyants », enregistrement  D.H.)

Tagué , , , , ,