Une trompette à la rue

C’est un peu comme ces « petits métiers » quasiment disparus dans Paris : « vitrier », « joueur d’orgue de Barbarie », « rémouleur »… Là, j’ai entendu cette trompette et l’acoustique était vraiment bonne, hier matin, rue de Marseille (10e), l’artiste n’avait pas besoin d’un micro, juste une mini-sono l’accompagnait.

Je l’ai enregistré à son insu, trop brièvement, et ensuite je l’ai pris en photo de face (et je lui ai donné une pièce pour sa prestation).

Évidemment, ce n’était pas très « jazzy » mais cette sorte de spontanéité mêlée de solitude méritait un salut.

Et puis, à 15 heures, d’autres trompettes de la renommée retentirent : ce n’était pas tout à fait la même musique.

(enregistrement par D.H.)

Tagué , ,

31 réflexions sur “Une trompette à la rue

  1. Ariane dit :

    C’est doux et réconfortant de vous lire à nouveau. Retour de vacances.

  2. brigetoun dit :

    c’était en tout cas de l’excellente musique de rue, de quoi faire marcher mais avec entrain et un rien de danse

  3. gballand dit :

    Le quotidien vous sert de tremplin 😉 Des trompettes qui résonnent bien dans les médias !

  4. @ colorsandpastels : Cela aurait pu faire un Vine, hélas… 🙂

  5. baron dit :

    les cuivres en musique de rue, souvent sympa ! merci

  6. Alex dit :

    Un peu de gaieté dans la rue, avec cette musique !

  7. Francesca dit :

    Il sera peut-être nécessaire aussi de faire entendre une petit musique de rue à ce nouveau gouvernement…

  8. Eymery dit :

    Des les législatives la musique peut changer!

  9. Alex dit :

    Les petits métiers ont été interdits parce qu’ils « encombraient » la rue.
    C’était pour faire de la place aux voitures qui commençaient, années 50-60.
    Seuls subsistent les bouquinistes le long des quais.

    J’ai eu la chance de connaître : le chiffonnier, le vitrier, le rémouleur, le marchand de marrons et le marchand de frites, la marchande de fines herbes et de fleurs, et surtout la délicieuse marchande de violettes aux abords de l’Opéra.

    • @ Alex : les marchands de marrons existent toujours mais ils se tiennent sur les trottoirs… Par contre, les marchands de frites, j’en voyais plus dans le Nord que je n’aperçois à Paris leurs baraques (je ne parle pas des MacDo’) sur roues… 🙂

    • PdB dit :

      ah oui la petite marchande de violettes de la place de la comédie française… adorable…

  10. PdB dit :

    à la souterraine on aurait aimé y voir micron (whirlpool, qu’en est-il ?) (il avait un gouvernement à « chasser » comme disent avec complaisance les observateurs) (le pedigree de certaines composantes de ce gouvernements fait chaud au coeur) (le type de l’économie me fait penser à Soisson, tu te souviens ?)

    • @ PdB :
      – pour La Souterraine, il me semble que c’est maintenant à la ministre Muriel Pénicaud (ancienne DRH de chez Danone, entre autres) d’aller essayer de mettre les petits pots dans les grands.
      – Whirlpool : il faudrait demander à la ministre citée plus haut.
      – les deux qui font évidemment plaisir : Nicolas Hulot et Françoise Nyssen.
      – Bruno Le Maire (énarque sarkozyste puis fillonniste, etc.) va montrer s’il peut casser le vase de Soissons – Code du travail, par exemple – en attendant le verdict des urnes le 17 juin, puisque dans sa circonscription de l’Eure le FN a recueilli, le 23 avril dernier, 31% des votes… 🙂

  11. Alex dit :

    Nicolas Hulot, mondialement connu, ce sont les trompettes de la renommée, pour Macron, un bon coup de pub.
    Réussira-t-il à atteindre ses objectifs ? On reste perplexe, rien n’est moins sûr.
    « Qui vivra, verra… » chanson.

    • @ Alex : c’est plus qu’un « coup de pub », c’est un coup de dé pour Emmanuel Macron.
      Nicolas Hulot quittera le gouvernement avec pertes et fracas si on l’empêche de mettre « en marche » ses idées (que ce soit sur le nucléaire ou l’aéroport nantais de NDDL)… 😉

  12. Alex dit :

    Que sera sera
    Demain n’est jamais bien loin
    Laissons l’avenir venir
    Que sera sera
    Qui vivra verra.

  13. Alex dit :

    Macron l’inconnu prend en otage Hulot la vedette.
    Après le journal télévisé, dans chaque pays du monde, les gens se disent : mais qui est ce Macron ? Par contre, Nicolas Hulot, ah oui !

  14. Godart dit :

    Avec cette plaisanterie à multiples usages :  » c’est qui le mec à côté de Nicolas Hulot ? « . Et ce titre aujourd’hui du figaro : Nicolas Hulot continue de faire baisser EDF en bourse. Mazette, le pouvoir de ce type !

  15. Godart dit :

    Avec cette plaisanterie à multiples usages :  » c’est qui le mec à côté de Nicolas Hulot ? « . Et ce titre dans Le Figaro d’aujourd’hui : Nicolas Hulot continue à faire baisser EDF à la bourse. Le pouvoir de ce type !

  16. Alex dit :

    @ PdB : merci pour l’allusion délicate au bouquet de violettes…

  17. Apprendre la Trompette dit :

    Toujours plaisant de croiser un musicien dans la rue, en général, je tends toujours l’oreille !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :