Addiction post Bach [7]

L’ancêtre de la « dynastie » s’appelle donc Veit Bach (né vers 1550, mort le 8 mars 1619). Meunier et musicien (la roue dans l’eau émet peut-être un son de viole de gambe), il fait marcher son affaire, et  broie du blanc (c’est de la farine) à longueur de journée.

Son grain à moudre, ce sont aussi des notes de musique.

La guide affable nous présente et commente les différents tableaux qui retracent, dans une pièce immense du moulin restauré de Wechmar, les onze étapes – un chemin de croix ? – du développement de « la famille », au sens non pas « mafieux » du terme mais qui renvoie ver une communauté soudée avant tout par un même amour de la musique.

Mais la roue tourne, les enfants et petits-enfants s’en vont parcourir l’Allemagne pour exercer leur talents ailleurs, dans de plus grandes villes.

Bientôt, le soir-même du 13 juin, on retrouvera J.S. Bach à Leipzig dans son rôle de Kantor et son inspiration de compositeur d’œuvres gravées sur des parchemins en lignes.

(la photo ci-dessus en cache une autre.)

(une autre photo se trouve sous celle-ci.)

(photos : cliquer pour agrandir ou découvrir.)

(J.S. Bach, L’Art de la Fugue, Contrapunctus IV, par Glenn Gould.)

Tagué , , , , ,

14 réflexions sur “Addiction post Bach [7]

  1. brigetoun dit :

    simplicité opulente de la campagne prospère… ne sais à quel instrument pourrait être associé la roue, pas certaine que ce soit à la viole de gambe (penserais plutôt à un mélange de harpe et de cornet – ce dernier pour rendre le bruit de l’axe)

  2. @ brigetoun : la viole était prise au hasard. L’eau peut se jouer sur tous les tons… 😉

  3. C’est superbe. On dirait une maison de poupée. Admirables wc

  4. @ colorsandpastels : aucun autre visiteur, surtout ! 😉

  5. Dom A. dit :

    Beau feuilleton millimétré
    Dans les pièces, ici, ambiance déjà de recueillement digne d’une cantate (sans les cris des enfants, la capacité de s’en abstraire)
    Plaisir de suivre les lignes

  6. PdB dit :

    formidable comme on reconnaît Glenn Gould dès les premières notes (mais j’ai l’impression d’entendre non encore un piano mais déjà plus un clavecin…)

  7. Alex dit :

    Une vie simple et rustique matériellement produit de grands hommes, alors que le confort et l’abondance de biens dans lesquels nous vivons depuis un siècle, produit surtout des individus de caractère moyen.

  8. Arlette A dit :

    Re..fuguons en tournant aux sons cristallins des verres à eau

  9. Francesca dit :

    Comme PdB j’ai cru entendre du clavecin lors des premières secondes…
    Magnifiques photos d’un lieu calme.

  10. @ Francesca : tout dépend du piano, du toucher de l’interprète, de son humeur, de l’œuvre, de la météo, de l’accordeur, et de l’auditeur… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :