Addiction post Bach [22]

Voilà, c’est le dernier jour. On reste avec la mélodie de la Messe en si bémol de J.S. Bach dans la tête quand l’on dîne, après le concert, pas loin de la Thomaskirche de Leipzig.

Le moment fut prenant (pourtant, ce n’était pas un jour de carême), alors que l’on était assis dans le sens du chœur, avec l’orchestre derrière nous perché dans les hauteurs organistes : ainsi les chanteurs possédaient-ils déjà l’élévation nécessaire.

Le lendemain matin, on reprendra la route vers la France, avec une étape à Erfurt, là où les réunions de famille (nombreuse) de J.S. Bach avaient souvent lieu : son père et son oncle étaient nés dans cette ville.

Le vieux centre d’Erfurt possède encore une sorte d’attraction indéfinie avec sa petite rue décorée de bannières et sa minuscule rivière coulant sous une maison à colombages en cours de restauration.

Le soir, on arrive à Thionville (Moselle) où les parents de notre amie nous accueillent par des mots en français.

Le lendemain matin, avant de partir, je prends une photo du paysage aperçu depuis le balcon de nos hôtes. Paris sera l’ultime horizon du mardi 20 juin.

Au final, un beau périple avec ses péripéties (ou pépites) musicales et un ciel bleu permanent comme un temps suspendu qui n’en finirait jamais.

(Gewandhausorchester, Leipzig, Dresdner Kammerchor, dir. Herbert Blomstedt.)

(Erfurt.)

(Thionville. Toutes les photos sont agrandissables d’un simple clic.)

(J.S. Bach, Variations Goldberg (1-7), par Glenn Gould.)

[ ☛ FIN ]

« Métronomiques » interrompt à partir de demain sa parution quotidienne : seules quelques photos ou lignes d’écriture viendront, selon les intermittences du hasard ou du désir, se coller ici, jusqu’à début septembre où le rythme « normal » reprendra alors son cours.

Merci à toutes les lectrices et lecteurs de ce blog, bonnes vacances à vous, et à bientôt !

D.H.

Tagué , , , , , , , ,

17 réflexions sur “Addiction post Bach [22]

  1. brigetoun dit :

    vous m’avez donné une grande envie de connaître l’Allemagne et ses petites villes

  2. @ brigetoun : oui, ça change de Berlin… qui a son charme particulier ! 😉

  3. Merci pour tous vos partages et bonnes vacances à vous.

  4. @ mchristinegrimard : merci !
    Tant qu’on peut encore rouler en voiture sans devoir recharger une batterie électrique tous les 300 km… et prendre des routes serpentines… 😉

  5. gballand dit :

    Bonnes vacances, avec Bach comme fond sonore dans la voiture, j’imagine 😉

  6. @ gballand : non, plutôt du jazz, pour changer… 😉

  7. Arlette A dit :

    Merci une conclusion en nostalgie à Bientôt sans faute

  8. PdB dit :

    terminer sur les variations, tu ne pouvais pas mieux… (ces merveilles) (et cet interprète…) (j’aime assez le doublement de la centrale atomique de la dernière photo – comme une sorte de feuille de route pour ce gouvernement, hein…) :°)) (bonnes vacances) (et dans la voiture, MJQ…!!!)

  9. Francesca dit :

    Presque aussi difficile pour nous de quitter ce feuilleton que pour toi de quitter l’Allemagne musicale… mais bonnes vacances et MERCI du partage.

  10. Amusant que votre beau périple se termine si près de chez moi d’où, si je grimpe sur les collines, j’ai la même vue sur les 3 ou 4 fumées blanches.
    On ne peut que vous remercier vivement d’avoir si bien présenté ces belles villes allemandes et Bach et Monteverdi et les autres.
    Bonnes vacances

  11. Alex dit :

    Merci de nous faire connaître l’Allemagne profonde – et découvrir ces lieux d’où s’est envolé le génie de Jean Sébastien Bach.

  12. Dom A. dit :

    Sacré périple ! Bonne suite, alors, ou bonnes vacances, enfin bel été !

  13. Jean-Pierre dit :

    D’Espagne où l’on joue Bach aussi en concierto 🎵🎶🎹🎻, je te souhaite d’excellentes vacances et te remercie d’avoir semé l’irrépressible désir du voyage à Leipzig pour l’année prochaine j’espère.
    Amitiés y a todos 😉 .

  14. Domi Amouroux dit :

    Merci pour cette série d’articles sur Bach et bonnes vacances à vous. À bientôt.

  15. Godart dit :

    Passage du Bach réussi : 20/20.

  16. les Caphys dit :

    le titre qu’il fallait

  17. Aunryz dit :

    Doubler la puissance nucléaire de la centrale de Cattenom
    il fallait le faire !
    l’hai fatto !
    (et merci pour ces ciel bleu …de Prusse)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :