ORNIcar

(Paris, 6 octobre, porte Saint-Denis. Cliquer pour agrandir.)

Aperçu l’autre jour cet Objet roulant non identifié (ORNIcar), qui avait sans doute échappé aux contrôleurs assermentés de vignettes et aux employés municipaux de la répression automobile – l’avion, on le sait, ne pollue absolument pas l’atmosphère et les futurs J.O. de 2024 seront dans la capitale, d’un point de vue écologique (1), un havre de parfums naturels et enivrants.

Cela fait pourtant plaisir soudain de se retrouver comme dans un film se déroulant durant les années quarante. Citroën n’est pas encore passé au tout-électrique – qui fonctionne principalement et paradoxalement avec nos belles centrales nucléaires – et certains dinosaures à roulettes se glissent subrepticement dans la circulation, sauf sur certaines voies sur berge réservées aux pédaleurs, skateurs et trottinetteurs prioritaires.

_________

(1) Précédents J.O. à Rio : 28 500 avions en transit durant la période étalée du 5 au 21 août 2016.

(Terry Riley, A Rainbow in Curved Air)

Tagué , , , , , ,

27 réflexions sur “ORNIcar

  1. PdB dit :

    welcome back !!!

  2. @ PdB : merci et à un de ces quatre ! 🙂

  3. Francesca dit :

    Plaisir de te re-lire !

  4. lanlanhue dit :

    ornicar est aussi le titre d’une revue de psychanalyse. 😉
    belle journée à vous Dominique !

  5. @ lanlanhue : je la connais, là quand je la lis… 😉

  6. humer l’air des citroën, nous enfants on vomissait dans les déesses et elles en gardaient un fond d’air que je retrouve dans l’ascenseur quand le petit jeune du deuxième rentre nuitamment aviné
    plaisir de vous lire et bon rétablissement à l’Escargot

  7. brigetoun dit :

    oh quel plaisir ! n’en croyais pas mes yeux….
    Metronimique revient et en outre avec une belle carrosserie aux aimables rondeurs aimables qui me parlent d’enfance

  8. Arlette A dit :

    Et où est donc passé Or ni car pour retenir les conjonction des enfances
    Ravie de vous retrouver

  9. le retour de l’ornicar !
    🙂

  10. Aunryz dit :

    [une acquisition récente … d’après la plaque]
    qu’elle est belle ! … de véritables rondeurs
    quel plaisir de ce retour du maître des lieux !

  11. Tu m’as manqué cher Dominique. C’est que j’ai rendez-vous dans ces parages presque chaque jour depuis….depuis un bon bout de temps maintenant.
    Bref, content de te revoir, en bonne forme j’espère.
    Les J.O. ? Encore une belle fumisterie…. mais ce n’est que mon avis n’est-ce pas.

  12. Domi Amouroux dit :

    Deux nouveaux articles… Je suis contente de voir que vous êtes rétabli.

  13. Alex dit :

    « Mais où est donc Ornicar ? », ou « Mais où est donc Carnior ? » en France et au Québec, est une phrase mnémotechnique permettant de retenir les conjonctions de coordination en français (à savoir : mais, ou, et, donc, or, ni, car). Internet

    Problème pour les écologistes : quand des millions de voitures seront électriques, il faudra construire des centaines de centrales nucléaires pour les alimenter !!!
    Par ailleurs, ces moteurs électriques sont fabriqués avec des « terres rares », extrêmement polluantes à extraire – lesquelles gisent principalement en Corée du Nord.

    Comme le préconisait déjà Alphonse Allais, il va falloir transférer les villes à la campagne.
    On n’aura plus besoin de voiture, seulement une bonne paire de chaussures, une brouette, et peut-être un âne pour les plus dépensiers…

  14. @ Alex : Bof, on mettra une éolienne sur le toit des voitures sans conducteur (et peut-être sans passagers) et vogue la galère ! 🙂

  15. Alex dit :

    «On devrait construire les villes à la compagne car l’air y est plus pur. » Ajoutons «car le bruit y est moindre. » L’humour d’Alphonse Allais n’a jamais été autant d’actualité, à croire une récente étude (European Heart Journal, octobre 2016). Des chercheurs de l’université de Düsseldorf mettent en effet clairement en évidence l’impact néfaste des pollutions atmosphérique et sonore sur la santé des citadins. En particulier sur la tension artérielle. Conduits sur plus de 41072 personnes de cinq pays d’Europe vivant en ville, leurs travaux révèlent un bond de 22% du risque d’hypertension pour chaque augmentation de 5 microgrammes/m3 de la densité de particules fines en suspension dans l’air. Et de +6% pour les personnes dormant dans un bruit moyen de 50 décibels par rapport à celles dont la chambre donne sur des rues plus calmes (40 dB). Dormez bien, braves gens…

    Journal Les Échos

  16. Zoë Lucider dit :

    Vous êtes les bienvenus 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :