Archives du 03/11/2017

Se contenter de peu, ou de beaucoup [3]

Le pont de Portbail possède bien treize arches. Mais la marée n’est pas encore assez haute pour les effacer (une autre paire de manches).

La petite ville de Coutances possède une fort jolie cathédrale, et le restaurant choisi, qui n’est pas loin, une affiche « exotique ». Nous passons par le village d’Agon-Coutainville où l’architecture et le regret de l’époque coloniale ont laissé quelques traces, là aussi.

Alors que je cadre avec mon iPhone l’étrange villa baptisée « Sans-Gêne », j’entends une voix qui m’interpelle : « Et moi, vous ne me prenez pas en photo ? » Je me retourne alors : « Mais si, tout de suite ! », dis-je, tandis que la charmante automobiliste disparaît alors à tout jamais.

Plus loin, une abbaye transformée en église à Lessay : elle s’allume presque automatiquement après que nous ayons pénétré en son sein. Le bâtiment a été créé au début de l’an mil et a survécu au passage de la Révolution, étant transformé ensuite en église (restaurée après les bombardements de juin 1944) et ses quatre ou neuf moines renvoyés en leur temps à d’autres études.

Le soir, il n’est pas encore 18 heures, le soleil s’enfonce déjà sous sa couette maritime à Barneville-Carteret : est-ce qu’il se pourrait qu’avec le changement horaire (et climatique) nous soyons tous devenus – nuitamment – des couche-tôt ?

(la photo ci-dessus en dissimule une autre : cliquer sur elle.)

(Photos : cliquer pour agrandir.)

[ ☛ à suivre ]

Tagué , , , ,