Archives du 22/11/2017

le monde nouveau

à

la

nue

vide

avide

évidée

assortie

d’un clair

murmure et

gazouillis de

mésanges sages

ou avec martinets

cachés juste au loin

le peuple oiseleur se

chante la liberté due à

l’atmosphère campagne

nuages dédaigneux de ce

changement abrupt comme

une montagne aplatie d’une

sorte de bulldozer de coton et

de naphta quand le bitume sent

l’heure du goudron et aussi voilà

des parfums urbains sous le masque

à gaz tranchées routières traversant le

pare-brise ou éclatant le pare-soleil vert

au silence des tunnels rectilignes et froids

feux rouges partout rétroviseurs encadrant la

moto serpentine silhouette fragile ne comptant

que sur la chance bonne étoile pour arriver sain et

sauf oreilles encore vibrantes des rythmes infernaux

la nuit prend le pouvoir à 18 heures les phares essaient

de lutter les papillons sont rares à cet instant car Monsanto

a répandu sa peste partout les produits lave-glaces n’ont plus

de succès dans les stations-service bientôt désertées et vendues

transformées en fast-foods pour cyclistes périphériques et piétons

encordés envoyés escalader le monde nouveau pure merveille du jour

(A 13, autoroute de Normandie, Buchelay, 4.11. Cliquer pour agrandir.) 

Tagué , ,