Archives du 05/12/2017

Chostakovitch, de nouveau

Plaisir de retrouver, samedi dernier, le Centre Chostakovitch, 19  bis rue des Saint-Pères (6e) à Paris, et le quartier de Saint-Germain-des-Prés où il n’y a plus d’après quand on passe devant la librairie-galerie de La Hune, en proie récemment à un incendie.

Le concert du soir, dans cette merveilleuse petite salle, était consacré à Serge Prokofiev, Dimitri Chostakovitch, évidemment, puis à un compositeur moins connu, Nikolaï Miaskovsky.

Les deux interprètes, la très expressive violoncelliste Marie-Thérèse Grisenti et le pianiste Marc Vitantonio nous enchantèrent durant une heure et demie grâce à ces « Sonates de la période soviétique ».

Ici, le violoncelle résonne avec profondeur (l’acoustique du lieu est extra) et le piano œuvre dans l’harmonie logique.

En sortant, les guirlandes désignent le boulevard et les deux cafés mythiques du coin font le plein. La neige intermittente de jeudi soir n’est pas revenue, apparemment occupée ailleurs.

(photos : cliquer pour agrandir.)

(Chostakovitch, Sonata for Cello & Piano in D minor, opus 40, I, John Michel & Nicolas Coile)

Tagué , , , , , , , , , ,